Pages

lundi 30 juin 2014

BOX OFFICE USA DU 27 JUIN 2014


Pendant que les salles françaises se vident, à cause de la Coupe du Monde de Football (allez plus que 15 jours à attendre), les Américains battent record sur record, une nouvelle fois cette semaine avec Transformers 4, moins bien que le film en 2009, qui avait fait 109 millions de Dollars, mais cela reste le meilleur score de l'année.

BOX OFFICE DU 27 MARS 2014

1 - TRANSFORMER L'ÂGE DE L'EXTINCTION : 100 000 000 $

2 - 22 JUMP STREET : 15 400 000 $

3 - DRAGONS 2 : 13 100 000 $

4 - THINK LIKE A MAN TOO : 10 400 000 $

5 - MALEFIQUE : 8 200 000 $


IMPLACABLE RETOUR VERS LE FUTUR




Près de 30 ans après sa sortie dans les salles, Retour vers le futur continue de faire parler. Pas plus tard que cette année, le film de Robert Zemeckis est réapparu à l'aide des baskets à laçage automatique, d'une réplique de Hill Valley, ou encore du Hoverboard, cette invention ciné qui a trouvé un pied dans la réalité.

Bien que certains éléments cultes soient désormais bien ancré dans notre réalité, des détails du film ont parfois mis des années à être révélés. Peut-être que celui dont on va parler fait partie de ceux que les spectateurs ont vus dès le 1er visionnage (ou au 50ème).

Comme l'annonce BuzzFeed, c'est l'un des plus beaux "EasterEggs" du cinéma, bien mieux que Maman j'ai raté l'avion.

1985

Nous sommes au début du film, Marty McFly est réveillé par son téléphone. Au bout du film, le Dr Emmett Brown qui lui demande de le rejoindre au centre commerciale afin de participer à une expérience. Ce supermarché à un nom : le TWIN PINES MALL, soit littéralement "Le centre commercial des pins jumeaux".

En témoigne cette image où l'on peut voir Marty McFly de dos. A sa gauche, l'enseigne avec les deux pins qui illustrent le nom du lieu.

Le Twin Pines Mall, ou le centre commercial "aux deux pins" (Crédit Image : Amblin Entertainment)

1955

Alors qu'il montre à Marty McFly les capacités de sa DeLorean DMC-12, fruit de 30 années de travail, à l'aide de son chien Eisnstein qui revient une minute plus tôt dans le temps, Doc se voit assassiné par des terroristes Libyiens. Le personnage joué par Michael J.Fox est alors obligé de fuir, empruntant la DeLorean. Il se retrouve sans le vouloir en 1955.

Le centre commercial du Twin Pines Mall n'est pas. En lieu et place, le ranch d'une personne nommée M.Peabody. Ce dernier prend d'ailleurs Marty McFly avec sa voiture pour un envahisseur extraterrestre, le poussant encore une fois, à fuir.

Sur sa route et en bordure de la maison de ce monsieur Peabody, la voiture croise les pins "jumeaux". L'un des deux est écrasé sous le poids des roues.

retour-vers-le-futur


1985 (BIS)
Les actions du passé ayant une conséquence sur le futur, le voyage de Marty McFly en 1955 a entraîné certaines modifications sur le nouveau 1985. Après ses tribulations, Marty revient une quinzaine de minutes avant que le Doc n'ai encore des soucis avec les terroristes libyens. Il est de retour au centre commercial, celui qu'il avait toujours connu comme étant le Twin Pines Mall.
En réalité, celui-ci a changé entre temps. Désormais, il s'apelle le "Lone Pine Mall". Un élément difficilement identifiable au premier coup d'oeil.
Désormais, appelez-le le "pin solitaire"
Lone Pine Mall on l'apellera "Le Pin Solitaire" donc acte



CONSEIL DE FILM LUNDI 30 JUIN 2014


Un nouveau concept , tous les jours je vous donne un conseil de film à regarder sur toutes les chaînes au moins diffusé sur le câble, mais aussi le film à éviter ou a zapper, pour le LUNDI 30 Juin 2014.

FILM A VOIR

DIVA de Jean Jacques Beinex sur OCS CHOC





FILM A ZAPPER

MOHAMED DUBOIS de Ernesto Ona sur Canal plus Family

Mohamed Dubois

BILAN FIN JUIN 2014




On arrive à fin JUIN 2014, et je fait donc mon Bilan arrêté au 30/06/2014. Très peu de bouleversement ce mois-ci, Coupe du Monde de Football oblige.

On était sur de rien, et on a pas eu de choses à se mettre sur la dent, et Juillet devrait être du même topo, sauf si Dragons 2 est à la hauteur de sa réputation.

Peu de changement, avec uniquement 4 entrées dans le Top 30.

C'est du côté des Séries, qu'il y a le plus gros changement, avec directement à la 1ère place, la série démentiel "True Détective".

MON TOP 10 du MOIS DE JUIN


1 - Kill My Darling
2 - The Rover
3 - Ugly
4 - Palo Alto
5 - Test
6 - Nos pires voisins
7 - Two Faces of January
8 - Nos héros sont morts ce soir
9 - Beaucoup de bruit pour rien
10 - Les beaux jours

MON TOP 30 DE L'ANNÉE 2014 à FIN JUIN

1 -  Le Loup de Wall Street
2 - Philoména
3 - Kill My Darling
4 - Saint Laurent
5-  Grand Budapest Hôtel
6 -  Joe
7 - The Rover
8 - Joshua Tree 1951
9 - Tom à la ferme
10 - Ugly
11 - La vie rêvée de Walter Mitty
12 - 12 Years a Slave
13 - Dallas Buyers Club
14 -  In Order Of Deesaparance
15 - Borgman
16- Les poings contre les murs
17 - Les brasiers de la colère
18 -  Gérontophilia
19 - Homesman
20 - La chambre bleue
21 - La grande avenuture de Lego
22 - Diplomatie
23 -  R
24 - Amazing Spiderman 2
25 - For Those in Péril
26 - Capitain Philips
27 - Le vieux qui ne veut pas fêter son anniversaire
28 - Le dernier diamant
29 - Du sang et des larmes
30 - Un Week-end à Paris

* Pas sortie en salles (en rouge)

MON TOP DES SERIES 2014


1 - True Détective
2 - Sherlock saison 1, 2 & 3
3 - Reals Humans
4 - 24 heures chrono saison 9 
5 - Elementary
6 -  Broadchurch
7 - Top of the Lake
8 - Hercule Poirot
9 - Falco


10 - The Américans

dimanche 29 juin 2014

CHRONIQUE : LA COUPE DU MONDE M'A TUER EN NOIR ET BLANC



Cette semaine, pas de films nouveau dans ma chronique, Football et manifestation oblige, donc cette semaine on va parler de deux films qui sont sortis en VOD, après un bref passage en salles, ce qui est dommageable, par rapport à certaines bouses que l'on nous sert régulièrement.

Ces films et c'est bien dommage resteront confidentiels, alors qu'il mérite plus d'intérêt.

Le premier c'est "Nos héros sont morts ce soir" de David Perrault II avec Denis Ménochet, Jean Pierre Martins, Constance Dollé, Philippe Nahon et Yann Colette.

L'histoire raconte au début des années 60 en France, l'histoire de Simon, catcheur qui porte le masque blanc, sur le ring il est "Le Spectre". Il propose a son ami Victor, de retour de guerre, d'être son adversaire au masque noir : "L'équarrisseur de Belleville"". Mais pour Victor, encore fragile, le rôle parait bientôt trop lourd à porter : pour une fois dans sa vie, il amerait être dans la peau de celui qu'on applaudit. Simon suggère à son ami d'échanger les masques. Mais on ne trompe pas ce milieu impunément.

Ce n'est pas vraiment pas un film sur le catch, mais sur le milieu du catch (on voit peu de combat), mais surtout un film social, sur le besoin de reconnaissance, surtout qu'en on se cache derrière quel qu'il soit.

Le réalisateur est parti d'une photo de L'ange blanc (star du milieu des années 60 en France) accoudé au comptoir buvant pour oublier sa misère et sa situation.

Le titre du film est inspiré du film de Robert Wise "Nous avons gagné ce soir" sur le milieu de la boxe, on retrouve en hommage, une référence au fondu de la statue de James Cagney dans le film de Robert Wise.

On ressent même le grain du son graillant sur les musiques, comme si on revoyait un vieux film, c'est charmant et désuet.

Comme les super-héros d'aujourd'hui nos catcheurs cachaient leur véritable identité derrière leur masque.

Les acteurs sont tous excellents, en particulier Denis Ménochet très convaincant, et dans des seconds rôles Philippe Nahon (avec des répliques dignes d'Audiard) et le toujours excellent mais rare Yann Colette.

Finalement un petit film filmé en noir et blanc (comme les masques) qui se laissent voir avec beaucoup de plaisir recherchant qui est le mal, qui le bien.

Note : 15.10

Le deuxième "Beaucoup de Bruit pour rien" de Joss Whedon (oui oui le réalisateur de The Avengers) avec Amy Acker, Alexis Denisoff et Clark Gegg, sur une adaptation très moderne et très fidèle de la pièce de William Shakespeare.

L'histoire de nos jours, raconte que de retour de guerre, Don Pedro et ses fidèles compagnons d'armes, Bénédict et Claudio, rendent visite au seigneur Léonato, gouverneur de Messine. Dans sa demeure, les hommes vont se livrer à une autre guerre. Celle de l'amour. Et notamment celle qui fait rage entre Béatrice et Bénédict, que leur entourage tente de réconcilier tout en essayant de déjouer les agissements malfaisant de Don Juan.

Ce film aussi est en noir et blanc, c'est pas la semaine de la couleur, il y a une fluidité dans les dialogues qui vont de bouche en bouche, comme des petits fours, c'est chaud mais c'est bon.

La scène du mariage reste un must, dans n'importe quelle version, bouleversant les codes de l'amour et du hasard.

Tirés par des acteurs du théâtre anglais sans vedette, Whedon passe allégrement des Avengers à ce petit bijou d'intelligence et de fureur des mots.

Note : 15.00






UN APRES MIDI DE CHIEN


Un après midi de Chien est un film de 1975 de Sydney Lumet avec Al Pacino, John Cazale, Charles Durning et un certain Lance Henriksen pour son 1er rôle au cinéma.

Aux Etats-Unis, Un après midi de chien (Dog day afternoon) est une expression consacrée, désignant les jours de canicule au mois d'août. Car dans cette journée à San Fransisco, il fait très très chaud, Lumet de fend en ouverture de quelques plans sur New York : Manhattan, Brooklyn, les ghettos et les résidence pavillonnaires, pour montrer la façon de chacun appréhende la chaleur étouffante.

Puis, presque par hasard, la caméra s'arrête sur une voiture stationnant devant une banque. Les occupants de cette voiture sont Sonny et Sal qui s'apprêtent à commettre un hold-up.

Lumet donne vraiment l'impression que ces 2 petites frappes de petites envergure, n'ont pas préparé leurs coups et se conduise de façon pitoyable, Lumet demandant à ses comédiens de se conduire naturellement.

Malgré son ancienneté (40 ans) le film est profondément moderne, absence de lumières artificielles, montage rapide et nerveux, utilisation du public comme figurant, temps réels de l'action quasimement (2h04), tournages en extérieurs comme un documentaire.

La star du film est Sonny, dont la plupart des plans lui sont consacrés, collés à ses pas puis fondant sur lui, en de rapides zooms et gros plans.

C'est également un film de son temps, ou pour la première fois un acteur de reconnaissance internationale (sortant de son succès du Parrain 2) accepte ouvertement de jouer un homosexuel à l'écran, et de parler des problèmes des transgenres, thèmes jamais abordés hors circuit Underground.

On voit également, comment un fait divers banal et sordide et monté en épingle par la presse (n'oublions pas que Lumet est le réalisateur de 12 Hommes en colères), alors que le public fait de Sonny (avec son célèbre cri "Attica !) un héros, alors que les médias veulent le montrer comme un déviant.

Pas uniquement un vrai polar, mais un film de société, proche du documentaire, un chef-d'oeuvre du genre.

En 2009, le film est entré dans le National Film Registry pour conservation à la bibliothèque du Congrès des Etats-Unis.

SYNOPSIS



A Brooklyn, durant une journée d'été, deux "apprentis gangsters", Sonny et Sal (un 3ème bandit les quitte au début du film), tentent de braquer une banque. Les 2 malfaiteurs s'avèrent particulièrement maladroits : leur braquage dégénère et ils se retrouvent assiégés par la Police dans la banque. Les policiers bientôt rejoints par le FBI, tentent de négocier avec Sonny et Sal. Il s'avère bientôt que Sonny espérait, avec le butin du braquage, payer l'opération de changement de sexe, de son mari Léon. Le siège de la banque par la police fait bientôt l'objet de l'attention des médias.

FICHE TECHNIQUE



Réalisation : Sidney Lumet
Scénario : Frank Pierson d'après un article de P.F Kluge et Thomas Moore paru dans le magasine "Life".
Production : Martin Bergman e Martin Elfand
Photographie : Victor.K.Kemper
Montage : Dede Allen et Angelo Corrao
Décors : Charles Bailey
Durée : 2h04
Sortie : en France le 30 janvier 1976 et le 21 septembre 197 aux Etats-Unis.

DISTRIBUTION



Al Pacino - Sonny Wortzik
John Cazale - Sal
Penelope Allen - Sylvia
Charles Durning - Moretti
Chris Sarandon - Leon Shermer
James Broderick - Sheldon
Sandra Kazan - Deborah
Beulah Garrick - Margaret
Carol Kane - Jenny
Sully Boyar - Mulvaney
Judith Malina - Mrs Wortzik
Lance Henriksen - Murphy

RECOMPENSES


LAFCA 1975 - Meilleur Film
OSCAR 1976 : Meilleur Scénario original + 5 nominations dont meilleur film et acteur
BAFTA 1976 : Meilleur acteur



Le cri "Attica ! Attica ! qu'adresse Sonny à la police, cri que reprend la foule, fait référence à la mutinerie de la prison d'Attica dans l'Etat de New York qui eût lieu entre le 9 et le 13 septembre 1971 et se solda par 39 morts.

Il n'y a quasiment pas de musique, ni de fond musical

Al Pacino (Sonny) et John Cazale (Sal) se retrouvent quelques années après avoir interprété deux des Frères Corléone dans la Trilogie du Parrain.

Le scénario du film s'inspire d'un fait réel qui s'est déroulé à Brooklyn le 22 août 1972. John Wojtowicz et Salvatore Naturile ont braqué une banque en retenant 9 employés en otage durant près de 14 heures, John Wojtowicz a reçu 7 500 dollars et 1% des bénéfices du film, en échange des droits du film.

A l Pacino interprète le rôle d'un personnage explicitement homosexuel, ce qui est alors très inhabituel pour une vedette de 1er plan; il est nommé à l'Oscar du meilleur acteur, mais c'est Jack Nicholson qui obtient la récompense pour Vol au Dessus d'un nid de coucou.

Sonny démontre tout au long du film un incroyable sang froid. Même en subissant les obstacles multiples (la prise d'otage, Sal qui ne l'aide pas du tout, son mari qui le rejette). Il explose enfin en essayant de parler à sa femme.

Sal est ici montré négativement, quasi illettré (il ne sait pas où est le Wyoming) incapable de prendre une décision. A la frontière de la mort, il redoute d'attraper le cancer. Il est affiché à la fin comme le plus potentiellement dangereux.

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

Dans Un après-midi de chien, Murphy, le policier qui abat froidement Sal sur la piste de décollage de l'Aéroport, est incarné par Lance Henriksen, un comédien alors débutant qui connaîtra son heure de gloire avec la série Millénnium et la Saga Alien.

Lance Henriksen est né le 5 mai 1940 à New York, il a débuté très tôt dans un film de Delbert Mann en 1961 dans The Outsider, puis Un après midi de chien en 1976 à l'âge de 36 ans, on l'a vu dans Network (1976), Rencontres du 3ème Type (1977), Le prince de New York (1981), L'étoffe des Héros (1983), Terminator (1984) , Aliens (1986), Johnny Belle Geule (1989), Alien 3  et Jennifer 8 (1992), Color of Night (1994), Mort ou vif et Dead Man (1995), Scream 3 (2000), Appaloosa (2008), Phantom (2013) et Caretaker (2013) au total il a joué dans 104 films à ce jour.








John Cazale est un acteur américain né le 12 août 1935 à Boston et mort en 1978 à New York , il a commencé sa carrière au cinéma dans Le Parrain en 1972, puis Conversation secrète et le Parrain 2 en 1974, le rôle de Sal dans Un après midi de chien en 1975 et Voyage au bout de l'enfer en 1978. Durant sa trop courte carrière, tous les films dans lesquels il tourna furent nominés pour l'Oscar du Meilleur Film.

John Cazale ami d'enfance, atteint d'un cancer des os, il tourna son dernier film très malade, sa compagne de l'époque Merly Streep y accepta un petit rôle pour être a ses côtés.










LES FUTURS PROJETS DE MAITRE SPIELBERG


Près d'un an et demi après la sortie de Lincoln, on va faire le point sur les projets de Steven Spielberg, avec plus ou moins de certitudes.

Le plus proche a être réalisé est "Cold War Thriller" ou en 1962, James Donovan, avocat de l'espion soviétique William Fisher est chargé par la CIA de traverser le rideau de fer pour négocier avec Moscou la libération de Francis Gay Powers, pilote de l'avion U2 abattu par l'URSS en 1960. Tel est le pitch de ce Cold War Thriller" encore sans titre définitif et inspiré de faits réels. Produit par DreamWorks pour que Tom Hanks en soit la star, ce projet a fini par intéresser Spielberg, qui a été attaché à sa réalisation en Avril. Il marquera la 4ème réalisation entre Spielberg et Tom Hanks.
Depuis le printemps, le développement du projet s'est accéléré au point de devenir le potentiel prochain prjet du cinéaste : en effet le tournage pourrait avoir lieu en Europe dès cet automne pour une date de sortie inconnue, on mise sur automne 2015, histoire de se qualifier pour les Oscars.
En mai les frères Cohen ont été embauchés pour réécrire le scénario dont la première version était de Matt Charman. Cet engagement de dernière minute est-il dû à Tom Hanks qui a déjà travaille avec les frangins.

Autre projet, il est quasiment acquis qu'en Janvier 2015, Spielberg tournera "Le bon gros méchant" adaptation du livre de Roald Dahl, dans lequel une orpheline est enlevée et emmenée au pays des géants par le Bon Gros Géant, une créature responsable des rêves des enfants. Les droits ont été achetés par Frank Marshall et Kathleen Kennedy voilà 3 ans et divers réalisateurs ont été attachés au projet dont Chris Columbus. Jusqu'à ce que Spielberg se penche sur la chose en Avril.On est curieux de voir le réalisateur s'attaquer au livre de l'auteur de Charlie et la Chocolaterie.


En développement aussi "Montezuna" : C'est en janvier qu'on apprenait l'intérêt de Spielberg pour ce projet que doit scénariser Steven Zaillan (La liste de Schindler). Le but étant de réécrire un script jamais filmé de Dalton Trumbo (Spartacus) pour Kirk Douglas et concernant la rencontre entre Hernan Cortès et l'empereur Atzèque Moctezuma II. Soit les débuts au XVI siècle de la colonisation des Amériques par l'Espagne. Le film pourrait être rebaptisé Cortez puisqu'il adapterait le point de vue du conquistador rôle auquel serait attaché Javier Bardem.



Egalement en développement "The Kidnapping of Edgardo Mortara" , ou Spielberg s'est retrouvé attaché à ce projet produit par DreamWorks. Inspirées de faits réels chroniqués dans un livre de David Kerzer, qui conte comment en 1858, un enfant juif de Bologne, fut enlevé par l'église qui souhaitait en faire un bon catholique. Une affaire dont le retentissement fut international à l'époque. Le scénario serait actuellement entre les mains du dramaturge Tony Kushner, avec qui Spielberg a déjà travaillé sur Munich et Lincoln..

Plus compliqué de vieux projets encore sous la poussière des tiroirs, Tintin 3 quand Peter Jackson aura fait Tintin 2. Robocalypse Thriller SF qui devait se faire en 2013 et qui a été renvoyé en écritures.

Aussi l'Arlèsienne Indiana Jones 5, qui devra attendre la fin de Star Wars et le plus improbable le remake de "West Side Story".

On voit que Spielberg a du pain sur la planche.






Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge