Pages

mardi 30 juin 2015

CONSEIL DE FILM A LA TELE LE MARDI 30 JUIN 2015

CONSEIL DE FILM LE MARDI 30 JUIN 2015 A LA TELE


A VOIR 

L'ETE MEUTRIER DE JEAN BECKER avec Isabelle Adjani, Alain Souchon et François Cluzet sur Paris Première

L'été meurtrier

A ZAPPER  

BABYLON A.D de Matthieu Kassovitz avec Vin Diesel, Mélanie Thierry et Gérard Depardieu sur FRANCE 4

Babylon A.D.

PREMIERE EN FRANCE DE ANT-MAN AURA LIEU A .......... FOURMIES


Disney France ne manque pas d'humour.
Ce sont les habitants de cette commune du Nord, située à 10 km de la frontière belge, qui auront le privilège de découvrir les premiers l'événement Marvel de l'été,Ant-Man.
Pourquoi ? Parce que le nom de leur ville les destinait à accueillir le film de Peyton Reed consacré à l'homme-fourmi.
"Clin d’œil à la traduction littérale du titre du film, c’est donc à FOURMIES, dans le département du Nord et à 10 Km de la frontière belge, que se déroulera le jeudi 9 juillet à 20h00 au cinéma le Sunset l’avant-première événement du nouveau film des studios Marvel « ANT-MAN ». 130 Fourmisiens parmi les 12 663 que comprend la commune auront la chance de fouler le tapis rouge et d’être parmi les premiers spectateurs au monde à découvrir ce nouveau film des studios Marvel qui met en scène l’un des membres fondateurs des Avengers : Hank Pym, alias Ant-Man" nous apprend le communiqué de Disney.
Ant-Man de Peyton Reed avec Paul RuddMichael Douglas et Evangeline Lillysortira dans les salles du reste de la France le 14 juillet.




PROJET DE LA DAME DANS L'AUTO ......... DE JOAN SFAR


Réputé inadaptable, La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil a pourtant déjà été adapté en 1970 par le cinéaste d'origine ukrainienne Anatole Litvak, dont ce fut d'ailleurs le dernier film. Presque 50 ans après sa parution, Joann Sfar a décidé de faire du polar de Sébastien Japrisot publié en 1966 son troisième long métrage.
Le synopsis du film, presque identique à celui du roman (l'héroïne de Sfar est rousse au lieu d'être blonde), ne dévoile pas grand chose de ce que sera réellement l'intrigue : Elle est la plus rousse, la plus myope, la plus sentimentale, la plus menteuse, la plus vraie, la plus déroutante, la plus obstinée, la plus inquiétante des héroïnes. La dame dans l’auto n’a jamais vu la mer, elle fuit la police et se répète sans cesse qu’elle n’est pas folle… Pourtant…
Elle, elle s'appelle Dany. Elle travaille avec le mari de sa meilleure amie Anita - et ce triangle constitue le coeur du récit. Chez Sfar, Dany est incarnée par la très jeune actrice britannique Freya Mavor (découverte dans Skins), Anita par Stacy Martin(Nymphomaniac et Tale of Tales), et le mari par Benjamin Biolay
La première bande annonce au son du tube de Wendy Rene garde intacts le mystère et le glamour de ce polar envoûtant dont on attend la sortie, le 5 août prochain, avec d'autant plus d'impatience.

BOX OFFICE USA DU DIMANCHE 28 MARS 2015

Qui pourra battre Jurassic World ? Personne -en tous cas personne ce week-end, puisque le film est toujours numéro un au box-office américain depuis trois semaines, malgré la sortie de Ted 2 et les bons résultats de Vice Versa. Il faudra compter sur l'entropie et l'usure naturelle des chiffres pour le voir chuter. En attendant, le voilà qui rafle 54,2 millions de dollars de mieux ce week-end et le voilà donc qui devient le cinquième film à récolter plus de 500 millions sur le territoire yankee, avec un score US de 500,1 millions. Et dans le reste du monde, le film a franchi la barre du milliard de dollars. Des chiffres qui donnent le tournis et on pense que seul Star Wars : Le Réveil de la Force sera capable de faire mieux en 2015.
Vice Versa reste donc bon deuxième avec 52,1 millions de dollars pour son deuxième week-end. Total américain : 184,9 millions, ce qui n'est pas la folie (le 14ème meilleur Pixar aux USA sur les 15 sortis, devant 1001 pattes) mais après avoir fait l'un des meilleurs démarrages de l'histoire du studio (et avoir récolté un véritable triomphe public) on sent bien que le film n'a pas dit son dernier mot.
Universal connaît une année 2015 glorieuse : Cinquante nuances de GreyFast & Furious 7Pitch Perfect 2Jurassic World... Et Ted 2 qui devait compléter le quinté. Raté. 33 millions seulement au démarrage, bien inférieur au démarrage du premier Ted qui avait cartonné en juin 2012 avec 54,1 millions pour son premier week-end. Les critiques sont un peu tièdes et le film a sans doute souffert d'être classé R ("restricted", interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) au milieu de salles bondées par des familles allant voir Jurassic World et Vice VersaTed 2, qui a coûté la somme invraisemblable de 85 millions de dollars (la présence de Mark Wahlberg coûte-t-elle vraiment autant ?), risque de tout juste rembourser son budget. Le réalisateur/scénariste/interprète de Ted Seth MacFarlane rate ainsi son come-back "garanti" après le flop de Albert à l'ouest il y a un an.
Pendant ce temps, Max démarre très timidement avec 12,2 millions de dollars. Warner n'a pas mis le paquet sur cette sortie, budgetée à seulement 25 millions. Il faut qu'il s'agit de l'histoire d'un malinois (oui, le chien) nommé Max, entraîné par l'armée et de retour d'Afghanistan, qui va aider les enfants de son ancien maître-chien. Les critiques n'ont pas été rendus fous par ce nouveau film de Boaz Yakin (les excellents Le Plus beau des combats et Safe, le meilleur film avec Jason Statham jamais fait). Bon, grâce à son budget réduit, le film devrait se rembourser gentiment.
Enfin, Spy avec Melissa McCarthy est cinquième du week-end avec 7,8 millions. Malgré des chiffres plutôt solides -le film est resté quatre semaines dans le top 5- et un résultat final correct par rapport à son budget de 65 millions, le film n'a récolté que 88,3 millions aux USA, à peine supérieur à Tammy (84,5 millions l'an dernier) et bien en-dessous de Mes meilleures amies (169,1 millions) et Les Flingueuses (159,5 millions), les deux meilleurs scores du duo Melissa et le réalisateur Paul Feig


DECE DE ALAIN DE GREEF : UNE PAGE DE CANAL PLUS

« Deug » est mort. Alain De Greef, ancien directeur des programmes emblématique de Canal+ de 1986 à 2000, s’est éteint lundi 29 juin en fin d’après-midi dans sa maison de Saint-Saturnin-lès-Apt (Vaucluse). Il avait 68 ans. Depuis deux ans, il luttait contre un cancer des poumons et d’un cancer de la mâchoire qui l’avaient obligé à suspendre ses activités professionnelles, mais pas de s’indigner.
Malgré la maladie, Alain De Greef était très actif sur Facebook où il postait régulièrement ses colères et ses commentaires contre la télévision dont il avait été un des plus grands dynamiteurs. « Il avait conservé une capacité d’indignation très rare pour une personnalité audiovisuelle de ce niveau », souligne Bernard Zékri, ancien du magazine Actuel qu’Alain De Greef fit venir à Canal+ pour s’occuper du Vrai Journal de Karl Zéro, puis de la rédaction de I-Télé lancée par De Greef en 1999.

« Nulle part ailleurs », « Les Guignols de l’info » ….

Dans un entretien au Monde publié en novembre 2014, à l’occasion des trente ans de Canal+, Alain De Greef avait eu des commentaires très durs contre les dirigeants de son ancienne chaîne. Avec ses mots bien pesés, il y dénonçait « les experts en marketing » et pointait férocement « les dérives » de Canal en s’indignant, par exemple, de voir Nadine Morano ou Eric Zemmour sur le plateau du Grand Journal, l’ancêtre de « Nulle Part Ailleurs », un de ses bébés favoris. « C’est comme voir un odieux graffiti sur une toile de Vermeer ! », s’était-il énervé.
Ancien élève de l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (Idhec) aujourd’hui devenu la Fémis, Alain De Greef a démarré sa carrière dans l’audiovisuel comme chef-monteur à l’ORTF en 1971 avant d’émigrer sur Antenne 2, tout juste créée en 1974. C’est là qu’il y rencontre Pierre Lescure avec qui, en avril 1982, il concocte le magazine de pop culture « Les Enfants du rock », devenue une émission de référence. Lescure et De Greef, tous deux biberonnés à la culture américaine des années cinquante, y font travailler de jeunes journalistes experts en musique rock et underground. Parmi eux, Bernard Lenoir, Philippe Manœuvre, Jean-Pierre Dionnet ou Antoine de Caunes qui font découvrir Madonna, The Cure ou Indochine aux jeunes téléspectateurs coincés, à l’époque, entre seulement trois chaînes de télévisions. Tout un petit monde que le tandem Lescure-De Greef embarque dans l’aventure Canal+ qui démarre le 4 novembre 1984 sous la présidence d’André Rousselet, l’ex-directeur de cabinet de François Mitterrand.

De Greef y travaille d’abord comme directeur de production. Après avoir manqué de couler faute d’abonnés, la chaîne cryptée prend véritablement son essor en 1986, année où Alain De Greef est nommé par Lescure à la direction des programmes. En toute liberté, il peut enfin donner libre cours à sa conception de la télévision où les émissions ne sont pas formatées et soumises à la sanction de l’audience. Il est ainsi à l’origine des émissions qui ont fait la notoriété de la chaîne : « Nulle part ailleurs », « Les Guignols de l’info », « Groland », « Les Deschiens » et c’est lui qui en lorgnant de près dans le laboratoire de Radio Nova repère Jamel Debbouze et lance, entre autres, Jules-Edouard Moustic, Benoît Delépine ou Benoît Poelvoorde.

« Il vomissait les tièdes »

Car, par-dessous tout, Alain de Greef aimait déranger. « Il vomissait les tièdes » rappelle le journaliste Paul Moreira qui avec l’appui de De Greef lança le magazine « Spécial Investigation ». Adepte de l’écrivain Guy Debord dont il diffusa un documentaire sur Canal en première partie de soirée (!), Alain de Greef avait compris depuis longtemps que la société avait besoin de sa part de chaos et qu’il était nécessaire de bousculer ses règles à travers la télévision. Une posture qui lui valut plusieurs rappels à l’ordre de la part du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) que « Les Guignols de l’Info » ont immortalisé dans un sketche devenu célèbre où la marionnette d’Alain De Greef tente d’expliquer aux Sages sa démarche éditoriale dans son phrasé tout personnel composé de « Caaa vaaa ! », « Caaa vaaa paas ! ».
Viré en 2001 de Canal+ après les changements d’actionnaires, Alain De Greef n’avait pas abandonné son envie de télévision. Il étudiait toujours de près des projets de chaînes sur le Net notamment avec Jamel et Alain Chabat, l’un des Nuls qui contribua fortement au succès de Canal. Il consacrait également beaucoup de son temps à écouter du jazz et, en fin connaisseur d’art, il fréquentait beaucoup les musées. « Je suis un paisible retraité provincial », avait-il expliqué au Monde, l’œil vif et toujours rieur.

Résultat de recherche d'images pour "DE GREEF LES GUIGNOLS"

MAC FORSTER VA REALISER UN PROJET DE STANLEY KUBRICK

Marc Forster produire et réalisera un drame autour de la Guerre de Sécession écrit à l'origine par Stanley Kubrick en 1956, The Downslope (La pente descendante). Le réalisateur de World War ZQuantum of SolaceNeverland et A l'ombre de la haine développe le projet en trilogie, avec l'assentiment de la famille de Kubrick, et l'apport du producteur de Full Metal Jacket, Phil Hobbs.
Stanley Kubrick avait écrit le scénario juste après la sortie de Fear and Desire (moyen métrage de 1953) et avant de réaliser Les sentiers de la gloire (1957), deux films anti-militaristes. The Downslope prend place dans une série de batailles de la Guerre de Sécession, dans la vallée de Shenandoah, en Virginie, quand le général Custer affrontait le Colonel Mosby. Le cinéaste avait écrit son histoire avec le spécialiste et romancier Shelby Foote. Comme à son habitude, Kubrick a exploré le sujets dans tous ses détails durant des années, en accompagnant son scripts de cartes, de notes, d'annexes documentées...
Si le premier film de la trilogie reprendra les éléments laissés par Kubrick, les suites devraient raconter l'expansion des Américains vers l'Ouest du pays, après leur guerre civile.
The Downslope est l'un des multiples projets non aboutis de Stanley Kubrick, comme le film sur Napoléon Bonaparte, Aryan Papers et A.I. Intelligence artificielle (finalement réalisé par Steven Spielberg).
Marc Forster tourne actuellement All I See is You, un thriller avec Blake Lively.

UN PRESTIGIEUX PRESIDENT POUR LE FESTIVAL DE MARRAKECH

FESTIVAL DE MARRAKECH 2015: le prestigieux président du jury dévoilé

FESTIVAL DE MARRAKECH 2015: le prestigieux président du jury dévoilé
Le président du jury du Festival International du Film de Marrakech 2015 vient d'être dévoilé : il s'agit du réalisateur américain Francis Ford Coppola. Un nouveau grand nom du cinéma après Isabelle Huppert ou Martin Scorsese, présidents des précédentes éditions. L'an passé, c'est le Russe Classe à partqui avait été sacré. Ce film, qui raconte l'histoire d'une jeune fille intégrant une classe adaptée aux élèves atteints de troubles physiques ou mentaux, sortira en France le 23 septembre.
La 15e édition du Festival International du Film de Marrakech aura lieu du 4 au 12 décembre 2015.

UN PROJET SF POUR CLAIRE DENIS

PROJET: un projet de SF dans l'espace pour Claire Denis

PROJET: un projet de SF dans l'espace pour Claire Denis
Deux ans après Les Salauds, la réalisatrice française Claire Denis prépare son nouveau long métrage. Et celui-ci devrait être surprenant. Ce film, encore sans titre, sera tourné en anglais. Il s'agira d'un mix d'aventures et de science-fiction se déroulant dans l'espace, au-delà du système solaire, où le futur ressemble à notre présent.
Claire Denis coécrit le scénario avec la romancière britannique Zadie Smith et le mari de celle-ci, Nick Laird. L'artiste contemporain danois Olafur Eliasson (à qui une exposition était consacrée en début d'année à la Fondation Louis Vuitton) fera également partie du projet tout comme le musicien Stuart Staples, collaborateur régulier de la cinéaste. Le tournage devrait débuter fin 2015/début 2016 à Cologne. A suivre...

PREMIERE IMAGE DE MARGUERITE DE XAVIER GIANNOLI AVEC CATHERINE FROT

MARGUERITE: premières images du nouveau Xavier Giannoli avec Catherine Frot

MARGUERITE: premières images du nouveau Xavier Giannoli avec Catherine Frot
Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années, elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne lui a jamais dit la vérité. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public, à l’Opéra...
Marguerite est le nouveau long métrage de Xavier Giannoli, avec Catherine Frot dans le rôle principal. Trois ans après l'énorme ratage de Superstar avec Kad Merad, Giannoli retrouvera t-il la réussite d'A l'origine ? Réponse le 16 septembre.

lundi 29 juin 2015

CONSEIL DE FILM A LA TELE LE LUNDI 29 JUIN 2015

CONSEIL DE FILM LE LUNDI 29 JUIN 2015 A LA TELE


A VOIR 

TUEUR DE DAMES de ALEXANDER McKENDRICK avec Peter Sellers et Alec Guiness

Tueurs de dames


A ZAPPER  

L'HOMME DE CHEVET DE ALAIN MONE avec Sophie Marceau, CHristophe Lambert et Margarita Rosa de Sanfransico sur FRANCE Ô

L'homme de chevet



LES 8ères MINUTES DE LA SERIE SCREAM LE 30 JUIN SUR MTV


Découvrez les 8 premières minutes de la série Scream avec Bella Throne qui rejoue la scène mythique de Drew Barrymore. - 
L’adaptation de Scream en série arrive mardi prochain sur MTV US. La chaine a dévoilé les 8 premières minutes qui sont un clin d’oeil direct au film original. On y voit Bella Thorne rejouer la fameuse scène de meurtre avec Drew Barrymore mais bien plus moderne avec vidéo et textos sur smartphone. C’est que la technologie a fait des progrès en 20 ans.
Dans les premières secondes, on découvre aussi la vidéo virale qui va révéler la relation d’Audrey (Bex Taylor-Klaus) avec une fille à toute la ville. C’est là que le harcèlement commence.
Scream démarre le 30 juin sur MTV. 


VINCENT N'A PAS D'ECAILLES DE THOMAS SALVADOR

Vincent n'a pas d'écailles est une comédie dramatique française réalisé par Thomas Salvador.

Avec une affiche accrocheuse du style de l'Inconnu du Lac (qui n'a finalement rien à voir) , les bobos journalistes veulent nous faire croire du renouveau du cinéma français avec cet Ovni que veut nous faire passer pour le premier film de super-héros français.

Ou la, ou les américains peuvent des mettre des moyens dans leur production, ici le réalisateur Thomas Salvador n'a du simplement que casser son Codevi, parce que franchement il n'y a rien voir.

Si au moins on était chercher Florent Manaudou pour la plastique, non ici c'est le réalisateur au physique ingrat qui joue le rôle principal.

Vincent, un jeune homme discret, s'installe dans une région de lac et de rivières. Il rencontre Lucie dont il tombe amoureux. Bientôt, il doit lui dévoiler son secret : Vincent possède un pouvoir extraordinaire qui se révèle au contact de l'eau.

Donc une sorte de Gremlins , à l'état végétatif. Faudra qu'on m'explique ce qui a d'intéressant dans ce super-héros bio/

Seul Houssef Hajdi a un rôle et un jeu intéressant.

Moi je passe et je reste à quais pour ne pas me faire mouiller.

Note : 5.10

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Thomas Salvador
Scénario : Thomas Salvador, Thomas Cheysson et Thomas Bigedain
Direction Artistique : Samantha Mugnier
Costumes : Alice Cambournac
Photographie : Alexis Cambournac
Son : Laurent Gabiot, Jean Mallet et Olivier Dô Hûu
Montage : Guillaume Saignol
Production : Julie Salvador

DISTRIBUTION

MES CINEMAS DE QUARTIER (1) LE TRIANON BOULEVARD MONTMARTE

LE TRIANON : Boulevard Bâti en 1894 à l'emplacement du jardin de l'Élysée-Montmartre, le Trianon-Concert, premier nom de cette salle de spectacles, accueille dès l'année suivante de célèbres artistes comme MistinguettLa GoulueGrille d’égout,Valentin le désossé. Mais en 1900, alors que la Belle Époque bat son plein, un incendie détruit la salle et une partie des dépendances de l'Élysée-Montmartre.
L'architecte Joseph Cassien-Bernard (élève de Charles Garnier et concepteur du pont Alexandre-III) entreprend la reconstruction de l’établissement qui est inauguré fin 1902 sous le nom de Trianon-Théâtre. Rebaptisée au fil des modes et des circonstances, la salle de spectacle se nomme successivementthéâtre Victor-Hugo (1903), Trianon-Lyrique et enfin Trianon. En 1908, c'est une succursale de l'Opéra-Comique spécialisée dans l'opérette.
Résultat de recherche d'images pour "LE TRIANON CINEMA PARIS"

En 1936, le Trianon se consacre au music-hall, avec des artistes tels qu'Yvette GuilbertMarie DubasFréhel ou Pierre Dac. Un peu avant la Seconde Guerre mondiale, le cinéma récupère cette belle salle de 1000 places avec deux niveaux de balcons (comme au Grand Rex) que fréquente Jacques Brel au début des années 1950 et où il écrit certains de ses textes.
Dans les années 1980, le cinéma en salles traverse une crise de fréquentation : les salles dites « populaires » ferment les unes après les autres. Le Trianon, qui propose des films d'aventures et de karaté, ferme à son tour ses portes en 1992.

Résultat de recherche d'images pour "LE TRIANON CINEMA PARIS"
Depuis, le Trianon s’est tourné vers une programmation variée : théâtre, concerts classiques ou de variétés avec Carla BruniJulie Zenatti ou encore Benabar, mais aussi opéras, opérettes, comédies musicales, show cases, défilés de mode, avant-premières de films, divers spectacles ou festivals. Il accueille la phase finale des auditions de l'émission Nouvelle Star depuis 2003Les Wriggles y ont également enregistré un spectacle le 23 septembre 2005. Le Trianon a accueilli, par ailleurs, la chanteuse Rihanna en novembre 2012 à l'occasion de sa tournée promotionnelle 777 Tour pour promouvoir son album Unapologetic. Le 26 juillet 2014, un autre évènement encore rare en France y a eu lieu, les phases finales d'une compétition de sport électronique : les Nation Wars.
Inscrit à l'inventaire des Monuments historiques en 1988, il a été complètement restauré en 2009 et a rouvert au public en 2010.
Résultat de recherche d'images pour "LE TRIANON CINEMA PARIS"
Au rez-de-chaussée se trouve « Le Petit Trianon », un café-restaurant conçu dès l'origine de l'établissement et à nouveau en activité depuis mai 2011 après 20 ans de fermeture.
Ce site est desservi par la station de métro Anvers.


WILLIAM FRIEDKIN VEUT ADAPTER EN SERIE POLICE FEDERAL LOS ANGELES

Police fédérale Los Angeles rejoint la longue liste des films qui vont passer prochainement sur petit écran. Mais cette fois-ci, William Friedkin devrait lui-même produire et réaliser l'adaptation du film en série pour la chaîne WGN America.
Bien que son nom revienne dans l'actualité ces derniers temps avec notamment la ressortie prochaine sur les écrans du director's cut de Sorcerer (Le convoi de la peur) en version remasterisée, on était sans nouvelle des projets de William Friedkin depuis son très noir Killer Joe sorti il y a déjà trois ans. Son nom avait été cité parmi les potentiels réalisateurs de la saison 2 de True Detective sur HBO mais son association sur le papier très alléchante avec la série de Nic Pizzolatto n'aura finalement pas lieu.
C'est pourtant sur le petit écran que Friedkin devrait néanmoins revenir. Selon le site Deadline, le réalisateur devrait produire pour la chaîne WGN America une adaptation de son film Police fédérale Los Angeles (To Live and Die in L. A. en version originale), qui fête cette année ses trente ans. Le film avait à l'époque révélé plusieurs acteurs aujourd'hui bien connus du public comme Willem Dafoe,William PetersenJohn Turturro ou John Pankow (Dingue de toiEpisodes).
Bonne nouvelle supplémentaire, William Friedkin devrait également réaliser tous les épisodes de la série, qui devraient être scénarisés par Robert Moresco, oscarisé pour le scénario de Collision de Paul Haggis. Tout comme le film, la série Police fédérale Los Angeles devrait s'inspirer au moins en partie du livre To Live and Die in L. A. de Gerald PetievichDeadline avance qui plus est que la chaîne pourrait obtenir une commande directe après lecture des scripts sans passer par la case pilote.

BRICE DE NICE 3 EN TOURNAGE - LE 2 ETANT TROP MAUVAIS

Le retour était prévu depuis plusieurs mois : Jean Dujardinreprendra bien sa planche de surf dès le mois de septembre pour le tournage de Brice de Nice 3, qui reviendra également sur les plages d'Aquitaine.
Pas d'inquiétude, vous n'avez pas raté le 2 par mégarde. La suite de Brice de Nice, la comédie aux quatre millions et demi d'entrées, devrait s'appeler Brice de Nice 3. "Parce que le 2, je l'ai cassé'" s'en était expliqué Jean Dujardin il y a quelques mois de cela. Et si le tournage devrait rester en partie dans les environs de Nice, le "surfeur winner ascendant snowboarder"devrait également s'aventurer sur la côte aquitaine, plus riche en gros rouleaux.
Le magazineGala révèle en effet que le tournage de Brice 3 débutera à Nice au mois de septembre, avant d'aller se poser dans la région bordelaise. Le journal Sud Ouest révèle pour sa part que les équipes du film sont actuellement en train d'effectuer des repérages du côté du Cap Ferret, sur le Bassin d'Arcachon et à Bordeaux même, en plus de caster quelques figurants à l'occasion d'auditions qui se tiendront les 15 et 16 juillet prochains. Après un passage par Paris pour tourner quelques scènes en studio, le tournage se terminera après les fêtes de fin d'année en Thaïlande.
Outre Dujardin, qui reprendra la mèche blonde du personnage qu'il avait créé avec les Nous C Nous, James Huth sera de retour derrière la caméra. Les deux hommes, aidés du metteur en scène et comédien Christophe Duthuron, écriront le scénario du film qui verra également revenir Clovis Cornillac dans le rôle de Marius de Fréjus, le meilleur pote de Brice. Le premier synopsis du film est décrit en ces termes par Gala : "Après n’être plus qu’une attraction touristique pour Chinois de passage, notre pied nickelé du surf reçoit un SOS de son ami Marius. Il décide alors de prendre le premier avion pour venir à son secours".

ARRAS FESTIVAL DU 6 AU 15 NOVEMBRE 2015

On peut dire que le Arras Film Festival a du nez. L'an passé, il a ouvert sa 15e édition avec un petit film français a priori sans ambitions, qui s'est révélé le grand succès de l'hiver, comptabilisant plus de 7 millions de spectateurs.
La famille bélier, car c'était bien lui, est donc né à Arras... et s'il est peut-être l'exemple le plus spectaculaire, il est loin d'être le premier. Preuve s'il en fallait que cette semaine arrageoise est devenue au fil des ans le grand festival de l'automne, où sont dévoilés les films importants des mois à venir.
En 2014, la manifestation a ainsi proposé 45 avant-premières dont FoxcatcherL'enquêteLes souvenirs,La prochaine fois je viserai le coeurMr Turner... En tout,  plus de 38 000 spectateurs se sont pressés à l'une de ses 331 projections, ce qui représente 4000 entrées de plus qu'en 2013.
Alors que l'édition 2015 se prépare (elle aura lieu du  6 au 15 novembre), on connaît déjà les thématiques des deux rétrospectives traditionnelle : "l'Irlande, d'un conflit à l'autre" et "Braquages en tous genres". De quoi permettre, comme chaque année, un cycle historique et un autre plus "léger", prétexte à proposer de savoureux films de genre.
Pour le reste de la programmation, et notamment la fameuse compétition européenne et les très attendues avant-premières, il faudra attendre la rentrée pour en savoir plus. Mais on peut d'ores et déjà certain que festival saura dégoter (avant tout le monde) les pépites de la saison 2015-2016.
____________________
16e Arras Film Festival

UN COUTEAU DANS LE COEUR LE NOUVEAU PROJET DE YANN GONZALES

UN COUTEAU DANS LE CŒUR: un nouveau projet excitant pour Yann Gonzalez

UN COUTEAU DANS LE CŒUR: un nouveau projet excitant pour Yann Gonzalez
Après quelques courts métrages remarqués, le réalisateur français Yann Gonzalez a signé un brillant premier long métrage en 2013 avec Les Rencontres d'après minuit. Un film singulier, poétique et très prometteur. On en sait désormais un peu plus sur le nouveau projet du cinéaste.
Ce film s'intitulerait Un couteau dans le cœur et Gonzalez aurait achevé son scénario. Il s'agit du "portrait d’une productrice de porno gay des 70’s traquée par un tueur qui massacre le casting de son ultime film". Le nom de l'actrice principale n'a pas encore été révélé mais Gonzalez "rêve d’une grande star française". A suivre...

dimanche 28 juin 2015

LA SERIE AQUARIUS SUR 13ème RUE A LA RENTREE

Utiliser l'un des faits divers les plus affreusement tristes et médiatisés de l'histoire contemporaine, à savoir le meurtre sauvage de l'actrice Sharon Tate, la compagne de Roman Polanski, alors enceinte de huit mois, pour construire une série sur l'Amérique des années 1960, est - on va dire - plutôt audacieux. Choisir David Duchovny (dont le retour est attendu pour la reprise de X-Files) pour incarner un flic vieille école pétri de l'Amérique catho d'avant Woodstock, l'est tout autant.Aquarius, série en 13 épisodes créée par John McNamara (co-créateur de Profit), et dont NBC vient de commander la saison 2, débarque à la rentrée sur 13ème Rue.

Sam Hodiak (David Duchovny) est flic à la police de Los Angeles, ancien combattant de la Seconde guerre mondiale, bourru, parfois brutal et peu enclin à intégrer la nouveauté (qu'il s'agisse de mœurs ou de lois). Il reçoit un jour un coup de fil d'une ancienne petite amie qui lui demande de retrouver sa fille de 16 ans, Emma, disparue depuis plusieurs jours. Elle aurait, selon sa mère, rejoint une communauté dont le gourou se dénomme Charles Manson (Gethin Anthony), celui-là même qui deviendra bientôt le prédateur le plus célèbre de tous les temps. À noter que Charles Manson est toujours vivant et qu'il est interné depuis 45 ans.

quarius a reçu un accueil enthousisate du public américain. Non seulement pour la qualité de son intrigue policère et de son interprétation, mais aussi pour l'exploration qu'elle livre d'une Amérique en pleine et profonde mutation, celle de la fin des Sixties, du Summer of Love, de l'avant Nixon, de la difficulté de nombreux Américains à reconnaître des droits civiques des Afro-américains, de Woodstock, des élans pacifiques et de la contestation. Manson n'est alors qu'un délinquant assez minable, composant des chansons toutes aussi minables, et rêvant intensément (entre deux pétards) de devenir le roi du showbiz. Il n'a pas dit son dernier mot…







Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge