Pages

mardi 29 septembre 2015

DECES DE CATHERINE COULSON (TWIN PEAKS)

DÉCÈS: Catherine Coulson (1943-2015)

DÉCÈS: Catherine Coulson (1943-2015)
L'actrice américaine Catherine Coulson est décédée. Catherine Coulson a incarné l'inoubliable "Femme à la bûche" de la cultissime série télévisée Twin Peaks. En plus de son mystérieux rôle dans le show, Coulson ouvrait chaque épisode avec de géniales présentations surréalistes - elle et sa bûche avaient bien des choses à nous dire. L'actrice a croisé le chemin de David Lynch dès 1974 dans le court métrageThe Amputee. Elle a été son assistante à la réalisation pour Eraserhead, et figure également dans le long métrage Twin Peaks - Les 7 derniers jours de Laura Palmer. Coulson devait jouer dans le revival de la série, actuellement en préparation. David Lynch s'est exprimé, parlant de la perte d'une "amie très chère, une femme en or".
Coulson s'est par ailleurs illustrée sur scène et a été assistante à la réalisation pour une dizaine d'autres films dont Meurtre d'un bookmaker chinois de Cassavetes ou Une nuit sur Terre de Jarmusch. Catherine Coulson avait 71 ans.




BEN AFFLECK ET MATT DAMON PRODUISENT THIRST POUR HBO

Les deux amis continuent leur partenariat avec HBO en produisant un téléfilm pour la chaîne câblée centré sur la crise planétaire de l'eau.
Toujours aussi inséparables, Matt Damon et Ben Affleck continuent de resserrer leurs liens avec la chaîne qui a tout raflé aux Emmy Awards dimanche dernier. Après avoir ressuscité il y a quelques semaines leur émission Project Greenlight, dans laquelle il donne leur chance à des réalisateurs et producteurs débutants de faire connaître le projet (Matt Damon avait d'ailleurs créé la polémique dans un épisode par ses propos sur la diversité à Hollywood), c'est en tant que producteurs que les deux hommes vont nouer leur prochaine collaboration avec HBO.
Affleck et Damon vont en effet produire par l'intermédiaire de leur société de production Pearl Street Films le téléfilm Thirst, décrit comme un récit à plusieurs échelles prenant pour toile de fond la crise mondiale de l'eau.
Un projet à portée écologique donc, qui sera scénarisé par Charles Levitt, à qui l'on doit notamment le script de Blood Diamond ou du prochain film WarcraftElliott Lester, qui avait déjà réalisé le téléfilm Nightingale avec David Oyelowo pour HBO, sera quant à lui derrière la caméra. Aucun mot n'a encore filtré cependant sur le casting de ce Thirst.

ROGER MICHELL VA ADAPTER MA COUSINE RACHEL DE DAPHNE DU MAURIER

Roger Michell va adapter le roman de Daphne du Maurier, Ma cousine RachelRachel Weisz etSam Claflin devraient être à l'affiche de cette nouvelle version du classique de l'écrivaine britannique. Ma cousine Rachel avait déjà été transposé au cinéma en 1952 par Henry Koster, avec Olivia de Havilland et Richard Burton dans les rôles principaux.
Film noir, entre suspens et romance, Ma cousine Rachel est l'histoire d'un jeune homme orphelin, Philip (Claflin), qui croit que sa mystérieuse et superbe cousine Rachel (Weisz) a tué son époux richissime Ambrose pour hériter de sa fortune. Mais Ambrose en fait lègue toute sa fortune à Philip, qui reste cependant soupçonneux. Il cherche à faire éclater la vérité et à se venger mais tombeAMOUREUX FOU de la jeune femme, qui en est déjà à son deuxième veuvage.
Les romans de Daphne du Maurier ont toujours séduit le cinéma. Alfred Hitchcock a librement adapté La Taverne de la JamaïqueRebecca et Les OiseauxL'aventure vient de la mer, avec Joan Fontaine, Le bouc émissaire, avec Bette Davis, Ne vous retournez pas, avec Julie Christie ont aussi été transposés sur grand écran.
Actuellement à l'affiche de Youth, le plus grand succès de Paolo Sorrentino en France, Rachel Weisz sera bientôt en salles avec The Lobster, prix du jury à Cannes, et a deux projets en cours,The Light Between the Oceans de Derek Cianfrance, avec Michael Fassbender et Alicia Vikander etDenial, avec Tom Wilkinson.
Sam Claflin, révélé dans le dernier Pirates des Caraïbes en date, a surtout été repéré pour son rôle de Finnick dans la franchise Hunger Games. On le verra également dans The Huntsman, aux côtés de Chris Hemsworth, et dans Me Before You, face à Emilia Clarke.
Roger Michell va recevoir un hommage cette semaine au Festival du film britannique de Dinard. On lui doit, entre autres, Coup de foudre à Notting HillDérapages incontrôlésMorning GloryThe MotherWeek-end royal et Un week-end à Paris.

lundi 28 septembre 2015

BOX OFFICE USA DU 27 SEPTEMBRE 2015

Pendant que Le Nouveau stagiaire avec De Niro se fait bizuter, Dracula en 3D vampirise les familles américaines pour le plus grand bonheur de Sony. (Source : Box-office Mojo)
Voici l'automne, la saison où les fantômes surgissent de leurs tombeaux. Et ce week-end, la suite d'un succès de 2012 qui surgit des caveaux du studio Sony pour aller se repaître goulûment du sang du public. Bon, on se calme deux minutes : il s'agit d'Hôtel Transylvanie 2, un film d'animation rigolo pour enfants, mais avec le vampire Dracula dans le rôle principal. Et le film a réussi à planter ses crocs dans la bonne jugulaire car il a récolté 47,5 millions de dollars ce week-end. Un record -le plus gros démarrage d'un mois de septembre- et une première place d'autant plus belle puisque le premier Hôtel Transylvanie (précédent recordman de septembre) démarrait à 42,5 millions en septembre 2012. Et la suite, toujours réalisée parGenndy Tartakovsky, a été produite pour 80 millions de dollars, soit 5 millions de moins que le premier film. Samedi, le film a rapporté 20,8 millions, battant le record de la meilleur journée de septembre devant Insidious chapitre 2 (20,2 millions en 2013). Après le flop de PixelsAdam Sandler, qui double ici Dracula, prend discrètement sa revanche puisqu'il s'agit de son deuxième meilleur démarrage aux USA depuis Mi-temps au mitard en 2005. Evidemment le film n'est pas vendu sur la gueule de Sandler, mais quand même.
Sony Pictures Animation, qui a profité de l'absence de tout nouveau film d'animation familial à grande échelle depuis le rouleau compresseur estival Les Minions, a donc de nouveau réussi son coup, alors que les gros films live du studio comme Pixels se sont tous plantés en 2015 pour l'instant. Mais Sony se remet donc sur pattes et vient d'enregistrer son troisième numéro un au box-office US à la suite, après le film religieux War Room et le thriller afro-américain The Perfect Guy. En attendant of course la sortie de 007 Spectre (bouh !) en novembre prochain, où James Bond promet de flinguer le box-office. Sony avait déjà terminé l'année 2012 sur le double carton Hôtel Transylvanie/Skyfall, et terminera 2015 avec le doublé Hôtel Transylvanie 2/007 Spectre. Hollywood ou l'art d'invoquer les vieux fantômes.


La nouveauté Le Nouveau stagiaire se fait donc facilement écraser par Dracula et ses potes. Produite pour la somme énorme de 35 millions (alors le film se résume à cinq acteurs dans trois décors), cette comédie raconte comment un veuf retraité cherche de nouveau du boulot et se retrouve stagiaire pour une start up. Le vieux stagiaire, c'est Robert De Niro et sa boss, c'est Anne Hathaway et le tout est shooté par Nancy Meyers -quand on vous dit que la saison des revenants a commencé, c'est pas du chiqué. En attendant, avec des évaluations critiques très moyennes, Le Nouveau stagiaire ne démarre qu'à 18,2 millions de dollars. C'est bien faible, comparé au dernier film de Meyers Pas si simple avec Meryl Streep etAlec Baldwin, qui avait certes coûté 85 millions (comment ? Pourquoi ?) mais qui avait démarré à 22,1 millions et avait fini sa carrière à 112 millions aux USA. Le Nouveau stagiaire, qui cible "le public féminin âgé" dixit le marketing de Warner, ne risque pas de finir à ces hauteurs-là. C'est un nouveau raté de Warner dans une année 2015 vraiment pas folichonne pour le studio qui n'a pas pu aligner de films de super-héros ou de film de Christopher Nolan. Ne reste plus quà ce stagiaire-là d'aller vendre son CV à l'étranger en se rappelant le flop des Stagiaires avec Vince Vaughn et Owen Wilson en juin 2013.
Pour son deuxième week-end, Le Labyrinthe : La Terre brûlée voit ses recettes fondre de 53%, dans la moyenne d'un blockbuster. 14 millions de dollars de mieux, ce qui porte son total US à 51,6 millions. Le film a déjà rapporté 82,4 millions dans le reste du monde et est donc déjà un gros hit (budget : 61 millions), même s'il ne connaît pas un succès des dimensions du premier Labyrinthe -qui avait terminé sa carrière à 340 millions de recettes mondiales en 2014.
Après son gros démarrage la semaine dernière en IMAX, Everest continue son ascension et Universal fait passer le film dans plus de 2400 salles "normales" (donc hors IMAX). Résultat, 13 millions de dollars ce week-end. Total américain : 23,1 millions, et total mondial : 52 millions. Pour dépasser son budget estimé de 55 millions, le film devra attendre la semaine prochaine.
Enfin, bon cinquième du top 5, Strictly Criminal avec Johnny Depp voit ses recettes baisser de 49% pour son deuxième week-end. 11,5 millions de mieux pour un total US de 42,6 millions -toujours pas de quoi rembourser ses 53 millions de budget estimé. Au moins, tout le monde s'accorde à dire que Depp est super en gangster bostonien des 80's. En parlant de revenant, ça faisait combien de temps qu'on avait pas entendu du bien de Johnny ?


Côté sorties limitedSicario continue de cartonner en prenant son temps (1,7 millions de dollars dans 59 salles, soit 50 salles de mieux et 30 000 dollars par salle) mais Stonewall de Roland Emmerich, sorti vendredi, fonce dans le mur. 112 414 dollars dans 129 salles (871 dollars par salle), vraiment pas terrible surtout avec la très mauvaise publicité causée par une pétition contre le film. Mais il faut aussi signaler la sortie de The Green Inferno, distribué dans 1 540 salles plus de deux ans après son tournage (l'an dernier, des problèmes de son studio de financement avaient gelé la sortie du film). Le film de cannibales bien old school d'Eli Roth, qui sortira en e-cinema le 16 octobre en France, avait été projeté au Festival de Toronto en septembre 2013. Le voilà donc surgi de la tombe (ça c'est de la métaphore filée !). Résultat : 3,4 millions de dollars grignotés aux USA ce week-end. Ce n'est pas un gros succès, car le film a coûté 6 millions de dollars, et son interdiction aux moins de 17 ans ne risque pas d'attirer les foules. Eli se rattrapera avec Knock Knock et son Keanu Reeves séquestré par deux filles sexy (dont Lorenza Izzo, héroïne de Green Inferno et copine de Roth à la ville) qui sortira aux USA le 9 octobre prochain. Au moins, The Green Inferno est le plus gros hit du petit distributeur High Top Releasing -division très bas budget de Film District où les producteurs doivent fournir les affiches de leurs films- depuis le truc de propagande religieuse I'm In Love With A Church Girl en octobre 2013 (2,4 millions de dollars de recettes) où le rappeur Ja Rule jouait un dealer qui devient pasteur. Vous êtes contents de l'apprendre, pas vrai ?

SCREAM,QUEEN ! Un documentaire queer sur Freedy

SCREAM, QUEEN ! : un documentaire queer sur Freddy (qui a besoin de vous)

SCREAM, QUEEN ! : un documentaire queer sur Freddy (qui a besoin de vous)
Scream, Queen ! est un documentaire consacré à La Revanche de Freddy. Pourquoi cet épisode en particulier ? Parce que, comme l'expliquent Tyler Jensen (réalisateur de ce documentaire) et ses différents intervenants dont Robert Englund ou Mark Patton qui incarnait le héros de ce film, cet épisode tient une place à part dans la saga horrifique initiée par Wes Craven. La Revanche de Freddy a un sous-texte (pas très mystérieux) concernant l'homosexualité larvée du personnage incarné par Patton, et l'horreur dans cet épisode témoigne du cauchemar homophobe de l'époque, de la panique liée à la propagation du sida à la haine des homosexuels.
La Revanche de Freddy raconte l'histoire de Jesse qui emménage avec sa famille dans la maison ou vivaient Nancy Thompson (Heather Langenkamp dans le premier film) et ses parents. Très vite, Jesse commence à faire des cauchemars tandis que des phénomènes étranges secouent son entourage. La raison en est simple, Freddy Krueger est de retour. La Revanche de Freddy est sorti le 1er novembre 1985 aux États-Unis et fêtera donc ses 30 ans dans quelques semaines.
Une campagne de crowdfunding a été lancée pour achever ce documentaire.

PALMARES DU FESTIVAL DE SAN SEBASTIAN

FESTIVAL DE SAN SEBASTIAN 2015: le palmarès

FESTIVAL DE SAN SEBASTIAN 2015: le palmarès
Le palmarès du Festival de San Sebastian a été décerné ce samedi. C'est l'IslandaisSparrows de Rúnar Rúnarsson qui a été sacré et qui succède à La Nina de Fuego, vainqueur l'an passé. Ce long métrage raconte l'histoire d'Ari, 16 ans, qui, après avoir vécu à Reykjavik avec sa mère, retourne chez son père, dans un fjord reculé. L'Islande a le vent en poupe cette année après le Prix Un Certain Regard reçu à Cannes par Béliers de Grímur Hákonarson. Découvrez les premières images du film dans notre galerie.
La Française Lucile Hadzihalilovic a également brillé en remportant le prix spécial du jury, second prix le plus important de la compétition, pour son film de SF Evolution(qui a également été primé pour sa photographie). A noter que le public de San Sebastian est probablement le public qui a le meilleur goût au monde puisqu'il a décerné son prix non pas à un film-formule calibré mais à Notre petite sœur d'Hirokazu Kore-Eda et son prix européen à...Mountains May Depart de Jia Zhang-Ke (pour sa coproduction... française).
Découvrez le palmarès ci-dessous !
Coquillage d’or du meilleur film
Sparrows de Rúnar Rúnarsson (Islande)
PRIX SPÉCIAL DU JURY :
Évolution de Lucile Hadzihalilovic (France)
PRIX DU MEILLEUR RÉALISATEUR :
Joachim Lafosse pour Les Chevaliers blancs
PRIX DE LA MEILLEURE ACTRICE :
Yordanka Ariosa pour El Rey de La Habana (Espagne)
PRIX DU MEILLEUR ACTEUR :
Javier Camara & Ricardo Darin pour Truman (Espagne)
PRIX DE LA MEILLEURE PHOTOGRAPHIE :
Manu Dacosse pour Évolution (France)
PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO :
Arnaud et Jean-Marie Larrieu pour Vingt et une nuits avec Pattie (France)
MENTION SPÉCIALE :
El Apóstata de Federico Veiroj (Uruguay)
PRIX HORIZONTES LATINOS :
Paulina de Santiago Mitre (Argentine)
PRIX DU PUBLIC :
Notre petite sœur d'Hirokazu Kore-Eda (Japon)
Prix du film européen: Mountains May Depart de Jia Zhang-Ke (France, Chine)
PRIX FIPRESCI :
El Apóstata de Federico Veiroj (Uruguay)

LA MORT D'UN PRESIDENT DE PIERRE AKNINE

LA MORT D'UN PRESIDENT est un Téléfilm historique Français réalisé par Pierre Aknine, il porte sur les derniers moments du mandat de Georges Pompidou avant sa mort.

Le Festival de Luchon lui a décerné le prix du Meilleur Scénario.

La qualité du film première, est les informations que l'on apprend non sur la mort de Pompidou (campé par un étonnant Jean François Balmer) , mais par la succession en cours dans les coulisses, avec des protagonistes à droite qui s'entredéchirent pour obtenir une partie du pouvoir. Homme politique qui occuper tous les premiers rangs depuis 40 ans.

C'est plus un film sur les deux conseillers de l'ombre de Pompidou puis de Chirac (Pierre Juillet et Marie-France Garraud) omniprésent dans la politique française alors qu'ils n'ont jamais été élu, et la guerre Chaban-Delmas/Chirac qui rappelle les crocs de boucher récent.

Intéressant, mais si cela est assez mal filmé.

Note : 12.50

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Pierre Aknine
Scénario : Pierre Aknine et Gérard Walvaerens

DISTRIBUTION


Résultat de recherche d'images pour "mort d'un président"

Résultat de recherche d'images pour "mort d'un président"

Résultat de recherche d'images pour "mort d'un président"


Résultat de recherche d'images pour "mort d'un président"






dimanche 27 septembre 2015

LE PALMARES DU FESTIVAL FANTASTIQUE DE STRASBOURG SUR LE SITE CINEPHEMERIDE (voir le lien)


Sur le Site Cinéphéméride, vous pourrez trouver le palmarès du Festival Fantastique de Strasbourg.


http://cinephemeride-biosstars.blogspot.fr/…/feffs-2015-le-…

FILM INABOUTI (LES CHARLOTS AVEC JOHN WAYNE DANS UN WESTERN)

Les Charlots au Far West était un projet de Western Franco-Américain inabouti de Christian Fechner d'après un scénario de lui-même.

Le film devait réunir Les Charlot et l'acteur américain John Wayne, le film devait permettre d'exporter Les Charlots dans les pays anglophones mais le projet a été abandonné à la suite de la séparation entre le groupe et leur producteur.
Le film racontait l'histoire d'un éleveur de bétail (John Wayne) qui doit convoyer ses bêtes à travers le désert mais, ayant des dettes , ses créanciers l'empêchent d'emmener ses cow-boys avec lui. Ne pouvant pas convoyer son troupeau seul, il se rend au saloon du coin pour trouver de nouveaux cow-boys. Il embauche ainsi quatre hommes : un tricheur au poker (Gérard Rinaldi), un faux prédicateur (Gérard Filippelli), un tueur à gages raté (Jean Sarrus) et un déserteur de l'armée de l'Union (Jean-Guy Fechner). Durant le voyage, tout ce petit monde devra faire aux créancier de l'éleveur qui cherchent à lui voler son bétail, aux indiens mais aussi aux nombreuses personnes qui veulent la peau des quatre hommes, tous recherchés pour divers motifs. Bien que n'étant absolument cow-boys, les 4 hommes vont sauver le bétail et réussir à l'amener à bon port.
"Si on prend au pied de la lettre le pitch du film, on peut penser que le film c'est fait quand même , car il est le même, il s'agit des Cow-Boys de Mark Rydell, des enfants remplaçant Les Charlots"


KNOCK KNOCK DE ELI ROTH EST UN REMAKE (Voici l'Original en version complète)

La promo du dernier Eli Roth ne s'en vante pas, mais Knock Knock est en fait un remake.
Dans Knock Knock (sorti mercredi dernier), le nouveau film d'Eli RothKeanu Reeves joue un bon père de famille séquestré et torturé par les deux jeunes filles (Ana de Armas et Lorenza Izzo). Et au génrique de Knock Knock, une certaine Sondra Locke est créditée en tant que productrice exécutive. C'est l'indice le plus important qui signale que le film est un remake : celui de Death Game, petite bande d’exploitation de 1977, deuxième film de Peter Traynor (également producteur exécutif du Roth).
Locke et une copine y séquestraient et torturaient Seymour Cassel. Le film est disponible en entier sur YouTube (dans une copie en très mauvais état) pour vous faire une idée et jouer au jeu des sept différences avec le film d'Eli : on y retrouve en tous cas (dès la 17ème minute) la scène où les deux filles sortent nues de la baignoire pour séduire le bon papa, avec une musique digne d'un porno 70's.
Cela fait quinze ans que Sondra Locke n'est pas apparue à l'écran : la dernière fois remonte à 2000 dans le film de serial killer bien bis Jeu Mortel avec Dennis Hopper. l'actrice est surtout connue pour sesSIX FILMS avec Clint Eastwood entre 1976 et 1983 où elle jouait une femme forte et grande gueule adoucissant l'image de macho fascisant de Clint : Josey Wales hors-la-loiL'Epreuve de force,Doux, dur et dingueBronco BillyCa va cogner..., et Le Retour de l'inspecteur Harry -dans lequel elle joue une femme exécutant des violeurs pour se venger.
Roth est crédité comme scnéariste de Knock Knock avec ses potes Guillermo Amoedeo et Nicolás López (réalisateur du très nul film-catastrophe Aftershockproduit et joué par Roth). Les scénaristes originaux de Death Game, Anthony Overman et Michael Ronald Ross sont aussi au générique, mais sous le titre"d'après une histoire de..." et sans indication de l'existence de Death GameThe Green Inferno, le film de cannibales d'Eli Roth réalisé en 2013 sort en e-cinema le 16 octobre prochain. Dans le générique de fin duquel se trouve une liste des "meilleurs" films de cannibales dont Roth s'est inspiré pour son film. On est ce qu'on mange.

PLEIN DE REMAKE EN VUE DONT L'EXORCISTE ET ACE VENTURA



    Le studio Morgan Creek prévoit des remakes de L'Exorciste,Young Guns et Ace Ventura.
    Préparez l'eau bénite et les crucifix, il y a de la possession démoniaque dans l'air -chez les cadres de studios, au moins. Deadline annonce que la compagnie Morgan Creek (dont le plus gros hit est Robin des bois, prince des voleurs avec Kevin Costner en 1991) prévoit dans un futur proche de produire une nouvelle version deL'Exorciste. Une nouvelle adaptation du best-seller de William Peter Blatty paru en 1971 dans lequel deux prêtres exorcisent une petite fille (Linda Blair) possédée par un démon. Le film de William Friedkin, sorti en 1973, a connu un triomphe public et critique, et reste aujourd'hui un des chefs-d'oeuvre du film d'horreur et du cinéma tout court.
    Outre ces quatre (ou cinq) suites, L'Exorciste a été copié jusqu'à plus soif : citons dans les années 2000 L'Exorcisme d'Emily RoseLe Rite avec Anthony HopkinsLe Dernier exorcisme et Devil Inside en found footage, récemment Les Dossiers secrets du Vatican avec Michael Peña... Tous s'inspirent des images terrifiantes et des thématiques du film de Friedkin. Sinon, Morgan Creek prévoit aussi des remakes de  Young Guns  (un western à succès de 1988 avec Emilio Estevez en Billy the Kid, Charlie Sheen et Kiefer Sutherland) et Ace Ventura, Détective chiens et chats -oui, le film qui a transformé Jim Carrey en superstar. Morgan Creek ? Satan l'habite.Le carton du film fut tel (deuxième plus gros hit de l'année 1973 aux USA derrièreL'Arnaque) que deux suites furent produites : L'Exorciste II : L'Hérétique réalisé par John Boorman en 1977 (flop critique et public), et The Exorcist III : Legion par Blatty lui-même en 1990 (la même année que l'affreuse parodie Y a-t-il un exorciste pour sauver le monde ? avec Leslie Nielsen et Linda Blair), sorti en français sous le titre L'Exorciste, la suite (sans commentaire). Et en 2003, Paul Schrader réalise un prequel qui ne plaît pas du tout à Morgan Creek. Le studio demande alors à Renny Harlin de retourner le film qui sort en 2004 sous le titre L'Exorciste : Au Commencement (échec en salles). La version Schrader ne sortira discrètement qu'en 2005 sous le titre Dominion: Prequel to the Exorcist.

    Google+ Badge

    Google+ Badge

    Google+ Badge