Pages

samedi 31 décembre 2016

MON AVIS SUR : LE FONDATEUR de JOHN LEE HANCOCK (Le Film ne c'est pas fait Quick !)

LE FONDATEUR ( The Founder )de John Lee Hancock est un Biopic américain, non pas sur le fondateur de la chaîne de Fast Food, mais sur l'entreprise elle même, ce qui est la première fois en sorte.

Synopsis : Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un restaurant de burgers en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s'en emparer pour bâtir l'empire que l'on connaît aujourd'hui.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur film"

Le Fondateur est le type de film ou la mise en scène n'a aucun intérêt en tus cas beaucoup moins que l'histoire en elle même, et comme le scénariste n'a pas pris le choix du Biopic commercial à la gloire du sujet, ici bien au contraire on en sort démolis des méthodes qu'a utilisé Ray Kroc pour parvenir à ses fins.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur film"

A l'origine,il y a deux histoires qui vont se joindre, deux formes de capitalisme à la papa du coté des McDonalds et de l'autre le capitalisme sans respect de la nature humaine de Ray Kroc, et le film montre bien la différence de présence au quotidien.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur film"

Tout commence en 1937 dans le New Hampshire ou les frères McDonald dirige tout d'abord un stand de Hot Dog en Californie, avant de se déplacer dans la ville de San Bernardino près de la route 66 et le restaurant à l'ancienne type Drive-in vend une trentaine de plats.



Mais après la guerre, ils se rendent compte qu'ils vendent plus de 80% de hamburger, ils ont alors l'idée de tout revoir leur conception de leur métier et de cuisiner et vont inventer la base du Fast-Food actuel.

Ils vont inventer une cuisine sur mesure et une méthode appeler Speedee Service System, de quoi fabriquer vite en moins de 30 secondes à bas prix, des hamburgers , des frites et des milkshakes.

okgettyimages-534244944_master.jpg

Mais Dick McDonald (Nick Offerman) et son frère Mac (John Caroll Lynch) vont ouvrir leurs portes et l'attention d'un certain Ray Kroc (Michael Keaton) vendeur de mixers à  Milkshake qui s'étonne que ce deux zèbres lui commandent autant de Mixers et pour cause.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur film"

Et l'erreur sera pour eux sera de faire visiter leur cuisine et tout le système de cette consommation à toutes vitesse, le réalisateur dans un ballet digne de comédies musicales d'un plan à l'autre, c'est très bien pour éviter que l'on s'ennuie. Ce Type clivant qu'est Ray Kroc va sentir le bon coup et va tout faire pour arriver à ses fins sent tenir compte des dégâts qu'il va causer.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur MC DONALD"
 
Le commercial va alors de leur proposer d'ouvrir des franchises d'en d'autres endroit du pays sous son contrôle, les frères naifs vont accepter croyant tenir en main un bon plna, mais voilà la force du capitalisme c'est de niquer le petit commerçant et des consommateurs au détriment du fric, du fric et toujours du fric.

okgettyimages-3438566_master.jpg

Il s'intéresse aussi à ce fameux anneau d'or qu'il voit sur une photo et va en faire le symbole de la franchise.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur MC DONALD"Résultat de recherche d'images pour "le fondateur MC DONALD"

Tout irait bien comme cela, mais sa méthode à lui ne rapportait et grâce à un jeune financier hors paire (B.J Novak) et de jeunes vendeurs plein d'avenirs et d'envie, qui deviendront tous patrons de cette entreprise après Kroc, il va amener à acheter des terrains partout dans le pays et louer à des franchisés ces terrains qui vaudront une fortune plus tars, car oui McDonald aujourd'hui ne doit pas sa réussite à la qualité de ses hamburgers, mais à son sens et ses co-équipiers de la base du capitalisme, avoir faim, sentir les choses à temps, et ne pas avoir d'état d'âmes.

okgettyimages-517398082_master.jpg

Sur ce point le film est réussi, car on apprend bien comment fonctionne le système McDonald, et on en tremble d'avance.

Les frères une nouvelle fois seront naifs et vendront leurs idées 2;70 millions de l'époque ce qui est pas mal, mais se feront rouler (ah bon) sur une question de confiance en se tapant dans la main, ce qui évidemment n'a aucune valeur, et laisserons dans les mains de Kroc la fortune que va rapporter McDonald à travers tous les pays du monde.

Résultat de recherche d'images pour "le fondateur MC DONALD"

McDonald, c'est la même histoire que Coca-Cola ou Disney.

(En 1998, à la mort de Dick McDonald, un porte-parole de McDonald’s confiait au New York Times : "Nous sommes tous d’accord pour dire que Dick et Mac ont été les pionniers de McDonald’s et ont aidé à fonder l’industrie des fast-food. Mr. Kroc était l’homme d’affaires qui a créé ce qu’on appelle aujourd’hui la McDonald’s Corporation."
"Ray n’a pas fondé McDonald’s. Il n’a pas créé le Speedee System. Il n’a pas créé le premier restaurant (…) Il n’avait pas fondé la marque mais il s’en était autoproclamé le fondateur. Dès qu’il a racheté la société, il en a peu à peu réécrit l’histoire et a en quelque sorte évincé les frères de leur propre trajectoire", concède Don Handfield.)
Les deux acteurs qui jouent les frères McDonald donnent un plus au film avec force et conviction, face à un Michael Keaton parfait et une Laura Dern en une femme trompée et bafouée.
NOTE  14.80
FICHE TECHNIQUE
Réalisation ; James Lee Hancock
Scénario ; Robert D.Siegel
Musique ; Carter Burwell
Producteur ; Don Handfield, Jeremy Renner et Aaron Ryder
Maquillage ; Kimberly Jones
Cascades : Jennifer Badger
Effets Visuels  Brian Jochum
Son : Yann Delpuech
Costumes ; Daniel Orlandi
1er Assistant Réalisateur ; Philip Hardage
Casting ; Ronna Kress
Décors ; Susan Benjamin et Michael Corenblith
Montage ; Robert Frazen
Photographie ; John Schwartzman

DISTRIBUTION



Michael Keaton

Michael Keaton
Rôle : Ray Kroc

Nick Offerman

Nick Offerman
Rôle : Dick McDonald

John Carroll Lynch

John Carroll Lynch
Rôle : Mac McDonald

Laura Dern

Laura Dern
Rôle : Ethel Kroc

Linda Cardellini

Linda Cardellini
Rôle : Joan Smith

Patrick Wilson

Patrick Wilson
Rôle : Rollie Smith

B.J. Novak

B.J. Novak
Rôle : Harry Sonneborn

Justin Randell Brooke

Justin Randell Brooke
Rôle : Fred

MERLIN AWARDS 2016 : MON TOP DES PLUS MAUVAIS FILMS (Bonne Fête quand même)

Avant demain , mon Top des meilleurs films, acteur et actrices de l'année 2016, je finis l'année avec les pires films de l'année 2016, clin d'oeil à cette année de merde, qui ne méritait pas mieux que cette liste de films qui ne restera pas dans ma mémoire, à part de me faire sortir de mes gongs et de taper sur le fauteuil dans le cinéma ou devant la télévision.

J'ai choisi une liste de 20 films, mais bon nombre de films sur les 520 vues dans l'année, méritait d'être dans cette catégorie, ou j'ai mis pour tous moins de 5 sur 20 ou 1 sur 5.

J'ai mis dans cette liste, plus une colère de voir comment est utilisé l'argent des spectateurs à des fins mercantiles pour nous faire déplacer avec des accroches mensongères, des manipulations sur le site des étoiles d'Allo Ciné, ou certains journaux donnant une bonne note, pour s'attirer les faveurs des vedettes.

Bien sur il y a des films moins bien réalisés ou joués, mais leur moyen ou diffusion était limités, donc il y a des excuses, mais pour ceux que j'ai retenues, il y en a certain que je ne comprends pas comme Yvan Attal.

Donc souffrons une dernière fois avec ce Top du plus mauvais film, au moins mauvais (tout est relatif), avec le Top du Top Human Centipède III de Tom Fix, qui plus par son contenu mérite la palme.

MON TOP DES PLUS MAUVAIS FILMS 2016

Résultat de recherche d'images pour "human centiped 3"Résultat de recherche d'images pour "ils sont partout"Résultat de recherche d'images pour "a fond"Résultat de recherche d'images pour "the ridiculous 6"Résultat de recherche d'images pour "la tour de controle infernale 2"

1 Human Centipède III de Tom Fix
2 Ils sont Partout de Yvan Attal
3 A Fond de Nicolas Benamou
4 The Ridicoulous 6 de Frank Corraci
5 La Tour de Contrôle Infernale de Eric Judor
6 Pitch Perfect 2 de Elizabeh Banks
7 Les Tuches 2 de Olivier Barroux
8 Le Grand Partage de Alexandre Leclere
9 Dirty Papy de Din Mazer
10 Qui C'est les Plus Forts de Charlotte de Turckeim
11 Ouija de Stiller White
12 Paris Willouby de Arthur Delaire
13 Drive Hard de Brian Trenchard
14 Poker de Justin Seales
15 Américan Burger de Benita Drake
16 Les Bêtises de Rose et Alice Philipperon
17 Inferno de Ron Howard
18 Bastille Day de James Watkins
19 Victor Frankenstein de Paul McGuigan
20 Alleluia de Fabrice de Weltz

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge