Pages

dimanche 31 janvier 2016

PREMIERE LISTE DE REMETTANTS D'UN OSCAR CETTE ANNEE


Voici une liste des remettants à la Soirée des Oscars 2016, la Diversité si elle n'est pas crédible aux Nominations, l'Académie a voulu marquer le coup (volontaire pour faire le Buzz !!!) pour les remettants.
Il manque un représentant Asiatique, mais aussi comme le voudrait Ian McKellen, u acteur ouvertement Homosexuel, quoi que.

#OscarsSoWhite : la diversité à l'honneur des remettants des statuettes

LISTE DES REMETTANTS A CE JOUR

BENICIO DEL TORO
WHOOPI GOLDBERG
KEVIN HART
PHARRELL WILLIAMS
THE WEEKND
CHARLIZE THERON
RYAN GOSLING
LADY GAGA
SAM SPITH
JACOB TREMBLAY

samedi 30 janvier 2016

PUSSY POSSE : LE GROUPE DE COPAINS DE LEONARDO DI CAPRIO FIDELE EN AMITIE

Alors qu'il vient d'interdire la diffusion de Don's Plum, plongez dans le groupe très spécial de Leo.

Deuxième moitié des années 90. Leonardo DiCaprio est propulsé star planétaire grâce à James Cameron et son Titanic.

Gloire et fortune : la vie de Leo ne sera plus jamais comme avant. Aussi, une idée lui vient : pour garder les pieds sur terre, il décide de fonder avec quelques amis proches un "club".
Les membres ? Tous acteurs qui se connaissent depuis leurs 10 ans : Leonardo DiCaprio donc, son meilleur pote Tobey Maguire, mais aussi Kevin Connolly(Entourage), Ethan Suplee (My name is Earl), ou encore Lukas Haas (Witness,Last Days).
Le nom de leur crew ? Le Pussy Posse (littéralement "le gang des minous"), en référence à leurs passions pour les fêtes, la drague et les filles.

Dans une ambiance plutôt bon enfant et de franche camaraderie, voilà donc dès 1997 nos trublions parcourir les nuits new-yorkaises et californiennes en quête de sensations fortes et d'aventures. En véritables petits filous qu'ils étaient à l'époque, leurs activités favorites quand ils sont réunis étaient notamment de provoquer des bagarres dans les bars, de lancer des boules puantes dans les nightclubs, et de laisser peu de pourboire aux serveurs dans les restaurants. Un fait notoirement avéré, ce qui les rendait encore plus hilares.
En 1998, le gang est déjà bien connu des noctambules de Big Apple et le magazine New York publie un article intitulé Leo, Prince of the City qui relate justement les exploits de Leo et ses "drougs". Des membres qui se connaissent depuis leur plus jeune âge, tous ayant été enfants-acteurs et ayant couru les mêmes castings, pour une vie qui s'écrit depuis des années comme une bromance au pluriel.
Pussy Posse
Au fur et à mesure de son évolution (et de celle de ses membres), le petit groupe s'est assagi et a stoppé les activités de cours de récré pour se retrouver principalement pour des dîners ou des événements sportifs. Le crew a même vu certains membres les rejoindre et, à l'instar d'un cercle de lobbying, influence certaines carrières ou montent même des projets, comme Leo et Tobey pour Gatsby Le Magnifique, ou encore Ethan Suplee qui a rejoint son pote Leo sur le tournage du Loup de Wall Street.
Une bande de potes soudés et unis, qui continuent de se retrouver - parfois sur des projets communs, souvent dans l'intimité pour une soirée arrosée -, comme il y a quelques mois à l'occasion du match de boxe opposant l'Américain Floyd Mayweather au Philippin Manny Pacquiao (victoire de la star US invaincu en 48 combats).

En effet, Kevin Connolly - que nous avons pu voir l'été dernier à l'affiche de l'adaptation de la série Entourage - avait posté un cliché du posse devant le poste à l'occasion de ce grand événement sportif. On y retrouvait notamment Lukas Haas, Tobey Maguire, Ethan Suplee et... une étoile. Mais si l'on observe attentivement, c'est bien Leonardo DiCaprio qui se cachait derrière. Si l'on ne sait pas pourquoi Leo avait ainsi été obstrué, au moins cela confirmait bien que depuis vingt ans, le Pussy Posse n'a jamais cessé d'exister.
Pussy Posse
Et qu'il a encore visiblement de beaux jours devant lui.
Les membres connus du Pussy Posse : Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire, Kevin Connolly, Ethan Suplee, Lukas Haas, David Blaine, auxquels sont venus s'ajouter au fil des ans Harmony Korine (Spring Breakers), Joshua John Miller,Amber Benson (oui, une femme), Q-Tip, Jay R. Ferguson, Scott Bloom, et Justin Herwick.Source : Buzz Feed.

BOX OFFICE FRANCE DE LA SEMAINE DERNIERE

BOX-OFFICE FRANCE: les nouveautés se prennent les pieds dans le tapis

BOX-OFFICE FRANCE: les nouveautés se prennent les pieds dans le tapis
Aucune nouveauté n'est réellement parvenue à briller cette semaine au box-office français. La barquette congelée en vue des Oscars Danish Girl passe plutôt inaperçue avec seulement 118.481 spectateurs dans près de 300 salles. Legendavec un double Tom Hardy limite un peu la casse avec 110.406 tickets dans 223 salles. Le très plat Les Chevaliers blancs avec Vincent Lindon reste sous les 100.000 entrées (96.619 entrées) alors qu'il avoisine les 200 copies. Le Convoiavec Benoit Magimel s'offre la meilleure moyenne de la semaine parmi les nouveautés avec 96.050 entrées dans 150 salles. Flop en vue pour Paris-Willouby, la resucée de Little Miss Sunshine avec Isabelle Carré qui n'attire que 64.322 curieux dans 185 salles.
Les anciennes sorties gardent donc les commandes en attendant des nouveautés plus fortes. Creedreste en tête et passe le million d'entrées en 2e semaine (1.074.128 entrées). Star Wars va, en fin de carrière, passer les 10 millions. Très bon maintient pour Le Garçon et la Bête de Mamoru Hosoda (-18.7%), ce qui permet au film d'avoisiner les 100.000 entrées en 2e semaine (90.063 entrées). Le film peut tout à fait battre le record des Enfants loups qui s'était arrêté à 170.000 entrées en fin de carrière. Après une mauvaise première semaine, la comédie Et ta sœur! avec Virginie Efira chute de 50.4% (122.384 entrées en tout).

PREMIERES IMAGES DE KIKI de SARA JORDENO (Présent à Sudance et à Berlin)

KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale

KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale
25 ans après Paris is BurningKiki se replonge dans l'univers des battles de voguing à New York. Le voguing est un style de danse urbaine né dans les années 1970 dans des clubs gay fréquentés par des homosexuels latino-américains et afro-américains, essentiellement à New York.
Réalisé par la Suédoise Sara Jordenö, Kiki vient d'être dévoilé dans la compétition documentaire du Festival de Sundance. Il fera sa première européenne à la prochaine Berlinale. 


KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale
KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale
KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale
KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale
KIKI: gros plan sur le doc consacré au voguing sélectionné à Sundance et à la Berlinale

QU'EST DEVENU DANNY LLOYD le petit garçon de SHINNING

Avec un seul film à son compteur, Danny LLoyd est pourtant entré au panthéon du cinéma d'épouvante. Celui qui jouait le petit garçon dans Shining gagne aujourd'hui sa vie comme professeur.
La carrière cinématographique de Danny Lloyd a été aussi courte qu'intense. Né en 1973 à Chicago, le petit garçon, intelligent et précoce, manifeste rapidement son envie de faire du cinéma. Un souhait exaucé par ses parents qui lui font passer des castings très jeune. En 1980, il n'a donc que 6 ans lorsqu'il est choisi par Stanley Kubrick pour interpréter Danny Torrance au côté de Jack Nicholson dans le cultissime Shining. Surprotégé par le réalisateur, Danny n'a jamais eu conscience de tourner dans un film d'horreur, qu'il ne verra... qu'à l'âge de 16 ans !
Instantanément starisé, le petit garçon joue, en 1982, dans un biopic télé consacré à Gordon Liddy, l'un des protagonistes du Watergate. Mais ce sera son dernier rôle. A 9 ans, estimant que ce n'est pas fait pour lui, il arrête sa carrière de comédien et reprend une vie tout à fait normale. Apres des études brillantes, en 1999, à 26 ans, il devient professeur de biologie à l'université d'Elizabethtown, un métier qu'il exerce aujourd'hui dans le Missouri. Aujourd'hui c'est a ses élève qu'il fait peur...
 Danny Llyod aujourd'hui

PREMIERES IMAGES DE HE LURE DE AGNIESZKA SMOSZYNSKA

HE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance

THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance
Deux sœurs sirènes se retrouvent prises dans un triangle amoureux lorsqu'elles s'attachent au même homme.
Voici le pitch de The Lure, premier long métrage de la Polonaise Agnieszka Smoczynska. Ce long métrage fait partie de la compétition internationale du Festival de Sundance. Et ses premiers visuels sont très surprenants..



THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance
THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance
THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance
THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance
THE LURE: des images surprenantes pour l'ovni en compétition à Sundance

KIM BASINGER AU GENERIQUE DE 50 SHADES OF GREY

C'est le magazine Variety qui annonce la nouvelle : Kim Basinger a été choisie pour incarner le personnage d'Elena Lincoln, l'ex de Christian Grey, dans le deuxième volet de la trilogie 50 nuances de Grey.
L'adaptation cinéma de la saga à succès 50 Shades of Grey accueille une nouvelle star. En effet, comme l'annonce le magazine VarietyKim Basinger, 62 ans, rejointJamie Dornan et Dakota Johnson au casting du deuxième volet de la trilogie. Elle incarnera le rôle de Elena Lincoln, l'ex de Christian Grey. Cette annonce met donc fin aux rumeurs qui laissaient entendre que le rôle pouvait être donné à l'actrice sud-africaine Charlize Theron.
Elena Lincoln, aka "Mrs Robinson", interprète un rôle majeur dans cette suite puisqu'elle est celle qui a initié le personnage de Christian Grey au sado-masochisme pendant son adolescence. Leur relation reste d'ailleurs privilégiée - qu'il s'agisse du domaine personnel ou même professionnel.

570 MILLIONS DE DOLLARS DE RECETTES

James Foley réalisera ce deuxième volet, dont le tournage débutera dans quelques semaines aux Etats-Unis. La sortie du film est prévue pour le 10 février 2017 outre-Atlantique. Le premier volet de la saga, sorti l'année dernière, a connu un immense succès, avec plus de 570 millions de dollars de recettes. En France, ce sont plus de4 millions de spectateurs qui se sont rués dans les salles obscures.

PALMARES DU PRIX JACQUES DERAY 2016

Le 12e Prix Jacques Deray, qui consacre un film policier français, est attribué à L’Enquête de Vincent Garenq, avec Gilles Lellouche, Charles Berling et Florence Loiret-Caille. le film est également nommé au César du meilleur scénario adapté. Le film raconte «l’affaire Clearstream» à partir de l’histoire du journaliste et lanceur d’alertes, Denis Robert, et notamment de deux de ses ouvrages, Révélation$ etLa boîte noire. Sorti en février 2015, le film avait attiré 280 000 spectateurs dans les salles.
Le Prix sera remis à Vincent Garenq samedi 13 février à 19h à l’Institut Lumière (achat de places en ligne), en présence de Gilles Lellouche et de Denis Robert. En présence également de Bertrand Tavernier, Agnès Vincent-Deray et Laurence Deray, Thierry Frémaux et les membres de l’Association des Amis de Jacques Deray.
Ce même jour à 16h sera projeté Un papillon sur l’épaule (1978, 1h38), l’un des classiques de Jacques Deray qui a inspiré le sculpteur Grégoire Callens pour la création de la statuette, remise chaque année au lauréat.
Les précédents lauréats sont Frédéric Tellier pour L’Affaire SK1, également nommé cette année au César du meilleur scénario adapté, Jérôme Salle pour Zulu, Philippe Lefebvre pour Une nuit, Maïwenn pour Polisse, Fred Cavayé pour A bout portant, Michel Hazanavicius pour OSS 117 : Rio ne répond plus, Pascal Thomas pour Le Crime est notre affaire, Alain Corneau pour Le Deuxième souffle, Guillaume Canet pour Ne le dis à personne, Jacques Audiard pour De battre mon coeur s’est arrêté et Olivier Marchal pour 36, quai des Orfèvres.

DECES DE JACQUES RIVETTE (LA BELLE NOISEUSE)

Né à Rouen, le 1er mars 1928, JACQUES RIVETTE est décédé.

Des jeunes turcs de la bande des quatre qu’il formait, quand ils avaient vingt ans, avec Jean-Luc Godard, François Truffaut et Claude Chabrol, il était, de loin, le plus secret. Jacques Rivette est mort le vendredi 29 janvier à l’âge de 87 ans et le mystère qu’il emporte dans sa tombe est aussi vaste que celui qui continue de nimber sa filmographie. Trente films au total, réalisés en un demi-siècle, de 1949 à 2009, entre lesquels courent des passerelles souterraines, des systèmes d’échos cryptés, dont l’ensemble constitue un formidable jeu de piste et un terreau poétique fertile. Critique aux Cahiers du cinéma à partir de 1952, rédacteur en chef de la revue de 1963 à 1965, Jacques Rivette laisse aussi de grands textes critiques et plus largement un héritage, qui reste déterminant dans l’appréhension de la modernité cinématographique.



Du très expérimental Out 1, variation improvisée sur L’Histoire des Treize de Balzac en huit épisodes (12h40 au total!), au classicisme de La Belle Noiseuse, du dépouillement de La Religieuse au psychédélisme pop de Céline et Julie vont en bateau, son œuvre a connu les mues les plus extravagantes. Son unité, bien réelle pourtant, se manifeste en surface par une fidélité à ses actrices – Bulle Ogier, Juliet Berto, Jane Birkin, Géraldine Chaplin, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Béart, Jeanne Balibar... – et à ses scénaristes – Jean Gruault, Suzanne Schiffman, Pascal Bonitzer, Christine Laurent… De manière plus cachée, elle tient à une éthique de la mise en scène. En observant ses acteurs plus qu’en les dirigeant, en laissant filer les scènes sans couper, en évitant les gros plans – en refusant, en somme, de morceler l’espace, le temps, les corps – Jacques Rivette préservait le mystère du monde, et des êtres qu’il filmait. En résulte des films longs, parfois très longs, des intrigues cycliques, qu’il aimait à truffer de messages codés, de manipulations en tout genre, parfois à double détente, de conspirations, souvent sans objet, mais qui pouvaient « susciter une réalité »... Cette dialectique du vrai et du faux se traduit aussi dans le rapport au théâtre, qui occupe une place très importante dans son cinéma.


FILMOGRAPHIE









Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge