Pages

mercredi 31 août 2016

CONSEIL DE SORTIE CETTE SEMAINE AU CINEMA CE MERCREDI EN FRANCE


Ca y est les vacances sont terminées pour presque tout le monde, voici le début de la rentrée cinématographique avec sa succession de Festival (Venise, Deauville, Toronto) qui vont être important dans la course aux Oscars 2017 (Sous une présidence Démocrate ou le Chaos).

En attendant, je part Jeudi pour le Festival de Deauville, et j'espère y déniché des pépites, cette semaine donc j'aurais un peu de retard sur ma vision des films, ce qui m'empêchera pas de voir un de mes auteurs et réalisateurs préférés Bertrand Bonnelo, qui hélas n'a aucun succès auprès du public, malgré la grande qualité de ces films (L'Appolonide ou Saint Laurent), je fait de son nouveau film, l'événement de la semaine.

J'ai plus de mal au futur César du Meilleur Premier Film, et Caméra d'Or à Cannes, car la section ou l'équipe à reçu son prix à Cannes m'a gonflé à un point.......;


FILM DE LA SEMAINE

Nocturama

FILMS QUE JE VAIS ALLEZ VOIR

Blood FatherNocturamaUn Petit boulotFronteras

FILM QUE JE DEVRAIS EVITER 

Mechanic : Resurrection

LES AUTRES FILMS DE LA SEMAINE

DivinesLe Fils de JeanFirst dateBlanka : Affichebackground picture for movie La mécanique des fluxbackground picture for movie Olmo et la Mouettebackground picture for movie Nature morte avec des oranges

REPRISES

DECES DE L'ACTEUR GENE WILDER (UN GRAND CLOWN NOUS A QUITTES)

Il y a des gens qui nous ont fait rire qui aujourd'hui nous rendent tristes, c'est le cas du génial Gene Wilder qui nous fait mal à nos zygomatiques souvent dans ces films et surtout dans la période Mel Brooks, malheureux hasard Gene Wilder est mort quelques jours après le réalisateur d'un de ses meilleurs films "Transamérica Express" le réalisateur Arthur Hiller.

Jérome Silberman dit Gene Wilder est un acteur réalisateur et scénariste américain né le 11 Juin 1933 à Milwaujkee et vient de décédé de la maladie d'Alzheimer ce 29 août 2016 à Stamford dans le Connecticut.



Il était le fils d'un couple de juifs russes ayant émigré aux Etats-Unis. Il étudie l'art dramatique dans l'Université de l'Iowa. Après l'Université et l'armée, il donne des cours d'escrimes et conduit des limousines. Sa carrière au théâtre commence réellement en 1961 lorsqu'il joue à Broadway , avant de d'être remarqué par Mel Brooks après avoir joué avec Anne Bancroft dans la pièce Mother Courage and Her Children que Mel met en scène.

Résultat de recherche d'images pour "gene wilder"

Il fera ses premiers pas au cinéma dans le film Bonnie and Clyde d'Arthur Penn en 1967 au côté de Warren Beaty. Puis il va engranger des rôles mythiques qui vont faire de lui l'un des rois de la comédie américaine, comme les films de Mel Brooks (Les Producteurs ou Frankenstein Jr), le rôle de Willy Wonka dans Charlie et la Chocolaterie que reprendra Johnny Depp.

Résultat de recherche d'images pour "gene wilder"

On le verra tour à tour chez Woody Allen (Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander) Stanley Donen (Le Petit Prince) ou Sidney Poitier (Faut se faire la malle).

Résultat de recherche d'images pour "gene wilder"

Il fera équipe plusieurs fois avec un autre comique important Richard Pryor en autre dans Transamérica Express.

Il vois sa carrière ralentir dans les années 80, mais il réalisera La Fille en Rouge, le remake de Un éléphant sa trompe énormément de Yves Robert.

Résultat de recherche d'images pour "gene wilder"

Il se retira petit à petit du métier jusqu'à la série Wll and Grace en 2003;

Gene Wilder a eu deux nominations aux Oscars pour Les Producteurs et Frankenstein Jr.

FILMOGRAPHIE

Résultat de recherche d'images pour "affiche de film avec gene wilder"Résultat de recherche d'images pour "affiche de film avec gene wilder"Résultat de recherche d'images pour "affiche de film avec gene wilder"Résultat de recherche d'images pour "transamerica express"

JURY DU FESTIVAL DE DINARD 2016 : PRESIDENT CLAUDE LELOUCH

Cette année encore, pendant 5 jours, la cité emblématique de la Côte d’Emeraude présentera au public et aux professionnels 6 films en compétition, de nombreuses avant-premières, des rétrospectives, des séances spéciales, des rencontres, Masterclasses, et rendra hommage à de grands acteurs du cinéma britannique.
Claude Lelouch, président du jury
Le président du jury Claude Lelouch, qui remettra à l’issue du festival le Hitchcock d’Or, sera entouré de Sylvie Testud, actrice réalisatrice, Jalil Lespert, acteur, réalisateur ; James d’Arcy, acteur ; Colin Vaines, producteur ; Phil Davis, acteur ; Victoria Bedos, actrice scénariste, réalisatrice ; Julie Ferrier, actrice ; et Eric Lagesse, distributeur (Pyramide), producteur (Sampek Productions).
D’autres personnalités françaises et Britanniques rejoindront ce jury dans les prochains jours. La programmation de la 27e édition, signée Hussam Hindi – directeur artistique du festival – se place cette année encore sous le signe de l’éclectisme et de l’exigence avec 6 films en compétition pour le Hitchcock d’Or, « reflétant étrangement l’incertitude d’une jeune génération se questionnant sur son avenir, depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ».D’autres récompenses consacreront le meilleur scénario et le coup de cœur du public.
Nouveauté : une compétition de courts-métrages
Une grande nouveauté cette année, une compétition de courts-métrages prend place dans la programmation du festival. 
Une vingtaine de films sont également programmés en avant-première et hors-compétition. Des films réunissant à la fois les futurs talents (Ty Sheridan, Harry Michell, Ellie Kendrick…) et les grands acteurs du cinéma britannique, tels Colin Firth, Ralph Fiennes, Vanessa Redgrave, Kate Dickie, Gary Lewis, Derek Jacobi, Brian Cox ou encore Gerard Butler.

Les 6 films en compétition :
"Away", de David Blair (110’) Avec Timothy Spall, Juno Temple, Susan Lynch.... Une histoire d’amour, de deuil et d’espérance dans l’univers féérique de Blackpool.
"Moon Dogs", de Philip John (94‘) Avec Jack Parry Jones, Tara Lee, Christy O’Donnell.
“Sing Street”, de John Carney (106’) Avec Ferdia Walsh Peelo, Lucy Boynton, Jack Reynor, Mark McKenna, Aidan Gillen…
“Prevenge”, de Alice Lowe (88’) Avec Alice Lowe, Kate Dickie, Gemma Whelan, Jo Hartley…
“Chubby Funny”, de Harry Michell (85’) Avec Harry Michell, Augustus Prew, Isabella Laughland, Alice Lowe…
“This Beautiful Fantastic”, de Simon Aboud (100’) Avec Jessica Brown Findlay, Tom Wilkinson, Andrew Scott, Anna Chancellor…

BANDE ANNONCE DE DIVINES DE HOUDA BENYAMINA

Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien.

Voici le pitch de Divines, première réalisation de la Française Houda Benyamina. Dévoilé lors de la Quinzaine des Réalisateurs, le film a reçu la Caméra d'or, prix décerné chaque année au meilleur premier film toutes sections cannoises confondues. Divines sort ce mercredi dans les salles françaises





Résultat de recherche d'images pour "divines film"Résultat de recherche d'images pour "divines film"Résultat de recherche d'images pour "divines film"Résultat de recherche d'images pour "divines film"




Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge