Pages

mercredi 12 avril 2017

SANDRINE KIMBERLAIN PRESIDENTE DE LA CAMERA D'OR A CANNES 2017

Les organisateurs du 70e festival de Cannes viennent d’annoncer que Sandrine Kiberlain serait la présente du Jury de la Caméra d’or. Pedro Almodovar sera lui à la tête du jury de la Sélection officielle, qui sera dévoilée ce jeudi. Voici le communiqué détaillé :
"À l’occasion de sa 70e édition (17-28 mai), le Festival de Cannes se réjouit de la présidence de Sandrine Kiberlain pour le Jury de la Caméra d’or ! Entourée de professionnels, la comédienne française récompensera une première œuvre issue de la Sélection officielle, de la Quinzaine des Réalisateurs ou de la Semaine de la Critique.
En 25 ans de carrière et une quarantaine de films, l’actrice s’est imposée avec simplicité, douceur et évidence dans le paysage cinématographique français. En 1994, elle crève l’écran dans Les Patriotes d’Éric Rochant (prix Romy-Schneider) puis confirme avec En avoir (ou pas) de Laetitia Masson (César du Meilleur Espoir féminin). Depuis, elle rayonne largement, prend des risques et ose autant le drame (Mademoiselle Chambon), que la comédie déjantée (9 Mois ferme, César de la Meilleure Actrice), le film d’auteur (La Fausse Suivante) que le cinéma populaire (Le Petit Nicolas).
Toute jeune réalisatrice d’un court métrage remarqué en 2016, Bonne Figure, elle tourne sous la direction de Benoît Jacquot (Le Septième Ciel), Claude Miller (Betty Fisher et autres histoires), Nicole Garcia (Un balcon sur la mer), Alain Resnais (Aimer, boire et chanter) ou André Téchiné (Quand on a 17 ans).
Membre du Jury des longs métrages du Festival de Cannes 2001, Sandrine Kiberlain a accompagné sur la Croisette Les Patriotes, Un héros très discret (1996) et Polisse (2011) en Compétition ainsi qu’À vendre (1998) dans la section Un Certain Regard.
Après Wim WendersTim Roth, Abbas Kiarostami et dernièrement, Agnès Varda ou Sabine Azéma, la présidente Sandrine Kiberlain et ses jurés remettront le prix de la Caméra d’or lors de la soirée de Clôture du Festival de Cannes, le dimanche 28 mai. Depuis 1978, il a notamment récompensé Stranger than Paradise de Jim Jarmusch (1984), Suzaku de Naomi Kawase (1997), Le Ballon blanc de Jafar Panahi (1995), Hunger de Steve McQueen (2008) ou Les Bêtes du Sud sauvage de Benh Zeitlin (2012). L’année dernière, la réalisatrice Houda Benyamina a remporté la Caméra d’or pour Divines, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs."



Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge